Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 03 février |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Pape François : « Plus de peine capitale pendant le Jubilé ! »

21593lpr_9d4f7fe4a63e1822.jpg

Isabelle Cousturié ✝ - publié le 22/02/16

Le Saint-Père a lancé un vibrant appel ce dimanche en faveur de l’abolition de la peine capitale, demandant aux gouvernants catholiques de "poser un geste courageux et exemplaire".

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Dimanche, lors de l’angélus place Saint-Pierre, le pape François a fait appel à « la conscience de ceux qui gouvernent afin que le consensus international soit établi pour l’abolition de la peine de mort » et demandé tout spécialement aux dirigeants catholiques à travers le monde de « poser un geste courageux et exemplaire » en faisant en sorte « qu’aucune exécution capitale n’ait lieu en cette Année de la Miséricorde ».

« Tu ne tueras point », une valeur absolue

« Le commandement : “Tu ne tueras point” a une valeur absolue et s’applique à la fois à l’innocent et au coupable », a rappelé le Pape devant des dizaines de milliers de fidèles et pèlerins, rassemblés sous les fenêtres de son bureau pour la traditionnelle prière de dévotion de midi en l’honneur de l’incarnation de Jésus. « Même les criminels ont le droit inviolable à la vie », tel que donnée par Dieu, a-t-il ajouté.

Ce non sans appel à la peine de mort du Souverain Pontife anticipe un congrès international sur« les perspectives d’une abolition mondiale de la peine capitale », organisé ces 22 et 23 février à Rome par la communauté Sant’Egidio. Une trentaine de ministres de la Justice de 30 pays – tant abolitionnistes que mainteneurs – y sont représentés, ainsi que des juristes et des personnalités de la société civile. L’Église est représentée par le cardinal Reinhard Marx, l’archevêque de Munich et président de la Comece (la Commission des Episcopats de la Communauté européenne). Constatant « une opposition de plus en plus marquée à la peine de mort, même pour la légitime défense de la société », le Pape espère beaucoup de ce congrès. « Les sociétés modernes, a-t-il expliqué, ont les moyens de réprimer efficacement les crimes sans ôter définitivement la possibilité de se racheter à ceux qui les ont commis. »

Sur la notion d’engagement

Les organisateurs du congrès confirment: si certains pays ont déjà aboli la peine de mort depuis longtemps, d’autres ont suspendu les exécutions et adhéré au vote de l’Assemblée générale des Nations unies en faveur du moratoire. L’appel du Pape les conforte dans leurs objectifs de donner à ces États un soutien et des instruments juridiques qui les aident dans leur parcours. « Nous chrétiens nous croyons vraiment à ce commandement : “Tu ne tueras point !”. Je pense que cet appel secouera vraiment les consciences, à commencer par celles des États-Unis… Je me souviens très bien du jour où Jean Paul II, en 1986, convoqua les religions à Assise pour prier pour la paix. Il avait demandé un jour de trêve qui fut effectivement respecté. Après ce nouvel appel, je porte en moi le même espoir qu’il se réalise », confie à Radio Vatican le président de Sant’Egidio, Marco Impagliazzo.

En septembre dernier, le Pape avait lancé le même genre d’appel au Congrès américain et, il était revenu plus récemment sur la question dans son discours pour la journée mondiale de la paix du Jubilé de la miséricorde célébrée le 1er janvier 2016. Samedi dernier, lors de sa deuxième audience jubilaire, place Saint-Pierre, le pape est revenu sur la notion d’engagement pour un chrétien : « Quand je m’engage, cela veut dire que j’assume une responsabilité, un devoir envers quelqu’un. Cela suppose un style, une attitude de fidélité et de dévouement particuliers. Toutes nos activités, que ce soit au travail, dans la prière ou en faisant du sport demandent des efforts », a-t-il souligné dans sa catéchèse (Radio Vatican).

Tags:
MiséricordePape Françoispeine de mort
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale