Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 27 janvier |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

La Box de Séraphin, les produits monastiques dans votre quotidien

box-de-secc81raphin-e1460380250209.jpg

Anne-Laure Baulme - publié le 11/04/16

Chaque mois, recevez à domicile les produits artisanaux des monastères de France et d’ailleurs !

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Et si vous (vous) offriez des produits gourmands, de bien-être et même de beauté tous les mois ? Peut-être connaissez-vous déjà le délicieux jambon fumé tranché de l’abbaye Notre-Dame de Grâce ? Depuis cinquante-six ans, les « cochons du père Marc » sont encore élevés en plein air et nourris exclusivement aux céréales… Ou alors la fameuse huile aux moines de l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux, qui, depuis le VIe est réalisée par les moines eux-mêmes ? Ou encore laissez vous tenter par les bienfaits mulitples de l’eau d’émeraude « miraculeuse » de l’abbaye de Bouzy-La-Forêt ? Anecdote à ce sujet, après un accident de carrosse l’ayant blessé à la jambe, Madame de Sévigné raconte qu’elle eut recours à cette eau. « Elle console et perfectionne tout », écrit-elle alors dans une lettre adressée à sa fille.

Des produits Made in Abbaye

Le principe de la box est maintenant bien connu. Box beauté, gourmande ou encore découverte, des éditeurs y regroupent pour vous, chaque mois, une sélection surprise de produits que vous recevez chez vous. Depuis 2010, le succès de ces boîtes à rêve ne se dément pas. Et maintenant, avec l’arrivée de La Box de Séraphin en novembre dernier, les monastères ont aussi leur box !

Dessin Moine
Les produits monastiques © La Box de Séraphin

« Évangéliser par les produits »

Ancien directeur général d’Hédiard, François Barber, co-fondateur de la Box de Séraphin, a déjà réalisé de nombreux projets dans le monde de la gastronomie, de l’épicerie fine, en passant même par la restauration. « Je m’intéresse à ce qu’on a dans nos assiettes », confie-t-il. Grâce à son parcours professionnel et à son engagement en tant que catholique, François Barber a été « naturellement amené à rencontrer de nombreux moines et moniales. J’ai alors pris conscience de l’importance pour eux de vendre leurs produits car ils assurent leur subsistance. » Or, les produits conçus ou fabriqués dans les abbayes, reconnus depuis toujours pour leur qualité, sont peu connus et difficilement accessibles. Avec son ami Christophe Piriou, aussi co-fondateur de la Box de Séraphin, les deux hommes ont alors « décidé d’aider les moines et les moniales à faire connaître et à vendre plus largement leurs produits artisanaux. »

La Box de Séraphin est une belle idée de cadeau qui vous fera découvrir les monastères à travers les différents produits envoyés. À l’intérieur, un petit fascicule présente chacun des produits en racontant son histoire et en indiquant son origine ; une carte de la France informe aussi de la provenance. « Par les produits, les gens vont être amenés à s’intéresser aux monastères qui les fabriquent et peut-être ensuite aux moines eux-mêmes, à leur travail et à leur vie », explique François Barber, « c’est l’évangélisation par les produits ».

Des produits de fête et de saison

Chacune des ces box compte six à sept produits, principalement gastronomiques mais souvent avec un produit beauté. Séraphin veille toujours à vous les réunir derrière un thème qui suit le calendrier, fête ou saison. Ainsi en mars dernier, la box de Pâques, particulièrement gourmande a dégoté pour ses abonnés des confits de plantes, la Westmalle Dubbel, la fameuse bière trappiste belge bien connue de l’abbaye Notre-Dame du Sacré-Cœur à Westmalle, de délicieux crack-o-parmesan, de l’huile aux moines et bien sûr des chocolats ! Amateurs de bons produits, comptez 39 euros par mois (dont 8 euros de frais de port inclus), vous pouvez vous abonner ici.

Tags:
monastere
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale