Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 02 février |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Les évêques philippins s’opposent au retour de la peine de mort

web-duterte-philippines-president-ted-aljibe-afp-ai.jpg

AFP

Sylvain Dorient - publié le 23/05/16

Le turbulent nouveau président des Philippines, Rodrigo Duterte, prévoit de rétablir la peine capitale...

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Les criminels seront pendus, pour éviter de gâcher une balle, a précisé, le 16 mai 2016, le nouveau président philippin à des émissaires étrangers selon le Philippine Daily Inquirer. Il a même ajouté que ceux qui auraient accompli deux crimes seraient pendus deux fois : « Après avoir été pendu une première fois, il y aura une seconde cérémonie jusqu’à ce que votre tête se soit complètement détachée de votre corps. J’aime cela, car je suis fou ». Et effectivement, le président qui a gagné son surnom de « Dirty Harry » pour sa gestion musclée de la criminalité en tant que maire de Davao, cultive son image de justicier sanguinaire à chaque interview.

Six mois pour éliminer la criminalité

L’actuel président a précisé que s’il ne parvenait pas à éradiquer la criminalité en six mois, il donnerait sa démission, et il s’autorise tous les moyens pour réaliser son objectif. Si ses déclarations, selon lesquelles « 100 000 criminels » seraient jetés aux poissons de la baie de Manille, peuvent laisser sceptique, il suscite déjà des disciples. Ainsi, Tomas Osmena, maire de Cebu, grande ville du centre de l’archipel, a affirmé qu’il offrirait 50 000 pesos, soit 950 euros, pour le meurtre d’un criminel. « Si vous abattez un criminel dans l’exercice de vos fonctions vous serez récompensés, aucune question ne sera posée. Je suis là pour aider la police, pas pour la poursuivre », a déclaré M. Osmena à l’AFP.

Le président n’est pas Dieu

Dès l’élection de Rodrigo Duterte, l’épiscopat philippin l’avait assuré de sa « collaboration vigilante » et il n’a pas manqué de critiquer la nouvelle provocation du 16 mai. L’évêque de Balanga, Mgr Ruperto Santos, a ainsi rappelé : « Seul Dieu a le droit de vie. Dieu donne la vie et Dieu l’enlève, nul ne devrait prendre sa place ». Mgr Ramon Arguelles, de l’archevêché de Lipa a de son côté affirmé qu’il était prêt à prendre la place de l’éventuel premier condamné à mort : « N’est-ce pas ce que le Christ a fait ? », interroge-t-il. « Les Philippines catholiques seront sans merci [sur le sujet] en cette Année de la miséricorde. » De fait, c’est en partie grâce à l’action de l’Église catholique que la peine de mort avait été abolie par le Congrès philippin, en 2006.

La vice-présidence pourrait tout changer

Leni Robredo, la candidate du parti de l’administration sortante, aurait toutes les chances de devenir la nouvelle vice-présidente, selon Asia Sentinel. Personnalité pondérée, militante de la cause sociale, son tandem avec Rodrigo Duterte risque d’être sportif ! Aux Philippines, il est fréquemment arrivé  qu’un président quitte sa fonction ou soit chassé du pouvoir, et le poste de vice-président n’a rien d’une fonction de simple représentation.

Tags:
peine de mortPhilippinesRodrigo Duterte
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale