Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 19 mai |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Et si Jésus avait eu un compte Twitter ?

photo-27-jan-2017

Follow Jesus © Les Semeurs d’Espérance

Anne-Laure Baulme - publié le 25/01/17

Vendredi 27 janvier, les Semeurs d’Espérance vous proposent de réfléchir aux enjeux de la place du Christ sur Internet. Au programme, messe animée, adoration guidée, bar du monde !

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Comme une fois par mois le vendredi, les Semeurs d’Espérance offrent la possibilité de nourrir notre engagement de chrétiens dans le monde par des soirées thématiques ouvrant sur le mystère de l’Eucharistie.

« L’avènement d’une société hyper connectée a engendré le continent du numérique avec ses coutumes et ses rites, ses places, ses routes et … ses impasses ! » Pour en dessiner les enjeux, l’association a fait appel à un invité de choix : le père Pierre Amar. Cofondateur de Padreblog, et propriétaire d’un compte Twitter qui rassemble près de 15 500 followers, cet abbé est l’icône d’une génération qui porte sans complexe sa voix chrétienne sur les réseaux sociaux. Auteur d’Internet : le nouveau presbytère, comment rassembler des brebis avec des souris, sorti en octobre dernier, il propose une vision du Web en tant qu’espace de rencontres pour l’Église. « En un clic, les gens peuvent discuter avec un prêtre. C’est très étonnant de voir à quel point ils peuvent se livrer sur leur intimité », confie-t-il.


Lire aussi notre entretien avec le père Amar : Les réseaux sociaux et l’évangélisation sont-ils compatibles ?


Dans la lignée du pape François, ce jeune abbé a pris conscience il y a déjà bien longtemps du vivier numérique, le compte Twitter Padreblog existe déjà depuis dix ans !  « En un seul tweet de 140 caractères, un curé de paroisse peut toucher plus de monde qu’en une année d’homélies dominicales », écrit-il.

Grâce au format des soirées que proposent les Semeurs d’Espérance, celle du 27 janvier sera l’occasion d’écouter le témoignage du père Pierre Amar, mais aussi de vivre un temps d’adoration, portée par la beauté des chants et la prière de la chorale et de l’assemblée. Une douce communion pour déposer « tous les soucis du monde » au pied de l’autel et se ressourcer au cœur du Christ avant de rejoindre le bar du monde pour un partage dans la convivialité où des liens fraternels se tissent et « sèment souvent par-delà les veillées ».

Rendez-vous vendredi à 20h15 à Notre-Dame des Victoires, Place des Petits Pères. Paris 2e.
Renseignements : www.semeurs.org ou au 06 13 16 29 08. Entrée libre.

Tags:
notre dameTwitter
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement