Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 31 janvier |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Hommage au père Hamel : Mgr Lebrun appelle les chrétiens à passer « de l’ombre à la lumière »

Dominique Lebrun

CHARLY TRIBALLEAU / POOL / AFP

Kévin Boucaud-Victoire - publié le 26/07/17 - mis à jour le 12/05/22

L'archevêque du diocèse de Rouen a profité de son discours pendant l'inauguration de la stèle dédiée au père Hamel pour encourager les chrétiens à pratiquer « la fraternité, sans exclusion ».

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

« Au fil de l’année, j’ai vu une succession d’ombres et de lumières » a expliqué Monseigneur Dominique Lebrun devant la « stèle républicaine pour la paix et la fraternité, à la mémoire du père Jacques Hamel ». L’archevêque du diocèse de Rouen a en effet profité de l’hommage rendu au défunt prêtre après sa messe célébrée dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray, à 9 heures, pour interpeler les chrétiens sur la nécessité de ne pas tenir « la lumière pour acquise », ni de « penser être la lumière » ou de « juger et condamner les autres aux ténèbres », mais de pratiquer « la fraternité, sans exclusion ».

Pour Mgr Lebrun, l’œuvre inaugurée avec le président Macron et signée par Marie-Laure Bourgeois et Vincent Bécheau, couple d’artistes basés en Dordogne, « porte des figures qui semblent être un peu dans l’ombre. Elles semblent chercher la lumière ». Car, « La vie personnelle comme la vie commune est jalonnée par ces passages, de l’ombre à la lumière ». Évoquant Jérusalem, New York, Djakarta, Kinshasa, Alger, Rio de Janeiro, la Libye ou Rouen, par-delà le cas de Saint-Étienne-du-Rouvray, il a souligné qu’il n’existait aucune « ville sans ombres ni… lumières ». L’archevêque a alors encouragé les fidèles à passer « de l’ombre à la lumière, de l’ombre à la mort, à la lumière de la vie », comme le père Hamel.

Ombre et lumière

Car ombre et lumière se succèdent tout au long de l’existence : « L’ombre de la disparition et de la tristesse, la lumière d’une présence jamais aussi forte ; l’ombre des regrets et des inquiétudes, la lumière de l’affection qui fait vivre ; l’ombre du souvenir tenace de la violence, la lumière des amitiés consolantes ; l’ombre des soupçons et accusations, la lumière du pardon recherché ; l’ombre d’interrogations demeurant sans réponse, la lumière de la foi ». Mais, pour le prélat, « des attentats, hier, la profanation de tombe ou de lieux de culte, aujourd’hui encore, même accomplie par des adolescents, sont une ombre » pour notre société « qui ne sait plus où elle va après la mort, et se croit libre de faire tout ce que chaque individu souhaiterait » et qui « met de côté des ressources spirituelles en chargeant la loi d’établir la morale alors que celle-ci, la loi, ne peut qu’être qu’une aide et que la morale, elle vient du profond de notre humanité ».

À l’opposé de cette ombre, l’archevêque perçoit de la lumière avec « l’aide au développement, le secours des migrants, l’appui aux États du Moyen-Orient qui redonne espoir aux chrétiens de pouvoir rester chez eux, comme dans la plaine de Ninive ». Mgr Lebrun a tenu à saluer « l’entrée dans Mossoul » ce mardi 25 juillet, « du Patriarche chaldéen accompagné de trois évêques et d’un prélat français. » Il a alors rappelé que « la fraternité n’est pas une option » pour les chrétiens, qui portent une « responsabilité immense » dans la commune. De ce point de vue, l’archevêque estime que le père Hamel est un exemple. Il a conclu en relevant que celui-ci « semble regarder » l’article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, inscrite sur la stèle, qui stipule : « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ». Une des raisons pour lesquelles « la communauté catholique est aujourd’hui fière de l’exemple donné par le père Jacques Hamel, frère, oncle, citoyen et chrétien, prêtre catholique ».


EMMANUEL MACRON

Lire aussi :
Emmanuel Macron rend hommage au père Hamel et à l’Église




Lire aussi :
Anniversaire de l’assassinat du père Jacques Hamel : notre sélection d’articles

Tags:
Jacques Hamel
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale