Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

La chapelle Sixtine de l’Europe de l’Est

VORONET CHAPEL

© Balate Dorin/Shutterstock

Daniel Esparza - publié le 06/08/17

Le monastère orthodoxe de Voronet, en Roumanie, a été bâti sur l'ordre d'Etienne III le Grand en 1488. Il a été réalisé en moins de quatre mois !

Le monastère de la petite ville de Voronet est probablement le plus connu et le plus beau des monastères peints, situés à cheval entre l’Ukraine, la Roumanie et la Moldavie.

Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Sous le joug communiste, le monastère de Voronet ainsi que ceux des environs étaient complètement méconnus, voire se cachaient dans un apparent silence, entretenus seulement par des religieuses et religieux orthodoxes dévoués. Aujourd’hui, ces mêmes religieux accueillent les visiteurs venus admirer les splendides fresques de la « chapelle Sixtine d’Orient », ce beau monastère de Voronet dont la construction, en 1488, ne dura que trois mois et trois semaines.

À l’intérieur comme à l’extérieur, le monastère est recouvert de fresques représentant des scènes de la Bible ou inspirées de thèmes religieux, mais pas uniquement : on y trouve aussi des portraits des philosophes grecs Platon et Aristote. 

Mais ce qui rend Voronet véritablement unique — et en fait une exception dans peinture traditionnelle byzantine, où les arrière-plans derrières les personnages sont toujours dorés — c’est sa mystérieuse et omniprésente couleur bleue. En effet, les fresques de Voronet sont particulièrement célèbres pour ce pigment d’un bleu intense qui compose leur toile de fond. On l’appelle d’ailleurs le « bleu de Voronet ». Plus de 500 ans après la construction du monastère, sa composition reste toujours un mystère…

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la communauté de ses membres Premium ?

Inscrivez-vous !

(c’est totalement gratuit et sans engagement)

Tags:
Artschapelle sixtine
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale