Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 juillet |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

En Indonésie, terre d’islam, un diocèse débordé par la multiplication des vocations

PRIESTS INDONESIA

Aji Styawan I NurPhoto

Les prêtres de l'église Santo Paulus dans le village de Ngargomulyo, en Indonésie.

La rédaction d'Aleteia - publié le 08/09/17

Certes, les séminaires européens connaissent actuellement une préoccupante désaffection. Mais si l'on se place à l'échelle du monde, les raisons d'espérer demeurent vivaces. Exemple en Indonésie, premier pays musulman du monde.

81 élèves pour l’année 2016-2017. Plus de 100 pour 2017-2018. Plus de 190 attendus en 2018-2019. Le grand séminaire de Manado, capitale des Célèbes du Nord (aussi appelée Sulawesi du Nord), doit s’organiser pour faire face à la multiplication des vocations sacerdotales constatée depuis une vingtaine d’années.

C’est Fides, l’agence de presse des Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM), qui rapporte cette information saisissante vue de France où 133 prêtres auront été ordonnés en 2017 sur l’ensemble du territoire. Une explosion des vocations d’autant plus marquante qu’elle survient dans le plus grand pays musulman du monde.

Trop de prêtres ?

Le père Albertus Sujoko des Missionnaires du Sacré-Cœur (MSC), responsable du Grand Séminaire du Sacré-Cœur, doit s’organiser en conséquence. Les structures d’accueil devraient être agrandies et les relations entre les prêtres doivent être renforcées afin de favoriser la collégialité que permet ces effectifs abondants.

106 654 catholiques sont recensés dans ce diocèse qui comprend trois provinces et accueille une population de 6,5 millions d’habitants. Les 61 paroisses sont desservies par 157 prêtres dont 41 des Missionnaires du Sacré-Cœur, congrégation fondée par le prêtre français Jules Chevalier à Issoudun en  1854, rapporte Fides.




Lire aussi :
Vidéo. Le dernier phénomène « mannequin challenge » avec des prêtres !

Tags:
IndonésieL'Esprit missionnaireVocation
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement