Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 26 mars |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Fin de vie, PMA… une nouvelle offensive à repousser

LAB DOCTOR

Motortion Films I Shutterstock

Sylvain Dorient - publié le 05/03/18 - mis à jour le 06/03/18

Les Associations familiales catholiques (AFC) invitent les citoyens à contrer la nouvelle offensive sur une série de sujets sociétaux lancée à la faveur des États généraux de la bioéthique.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

En plein États généraux de la bioéthique, une tribune, signée par 156 députés etpubliée dans Le Monde affiche leur volonté de faire évoluer la loi française vers une légalisation de l’euthanasie. Cette initiative inquiète les Associations familiales catholiques (AFC) qui dénoncent par la voix d’Aude Ducros « une volonté affichée de ces élus de brusquer les débats ».

La loi Claeys-Leonetti sur la sellette

Pourtant, explique-t-elle, il n’y a pas d’urgence à légiférer à nouveau sur la fin de vie. La loi Claeys-Leonetti, qui fut adoptée en janvier 2016, après des débats longs et houleux, est encore loin d’être appliquée. Cette loi prévoit — entre autres mesures — un accès des patients aux soins palliatifs afin de prévenir les situations de souffrances intolérables et continues. Or, ce sont ces situations de souffrances qui justifient, aux yeux des partisans de l’euthanasie, une évolution de la loi française.


NURSE,COMFORT,ELDERLY

Lire aussi :
L’inquiétante offensive médiatique des partisans de l’euthanasie

Aude Ducros s’étonne donc de ce regain d’effervescence en faveur de l’euthanasie, incarné par Jean-Luc Romero, président de l’association pour le droit à mourir dans la dignité (ADMD). Ce dernierse réjouit en effet d’une « nouvelle effervescence » en faveur de l’euthanasie, et assure qu’il obtient des réponses favorables de députés qui ne s’étaient jamais exprimés jusqu’alors sur la question.

Le front de la PMA

La question de l’accès des mères célibataires à la procréation médicalement assistée (PMA) revient également à la faveur de ces États généraux, et les AFCse montrent vigilantes sur cette possible évolution. Fort de l’avis favorable du Comité consultatif national d’éthique, rendu en juin 2017,le gouvernement se dit prêt à faire évoluer la législation sur la PMA, pour en étendre l’accès « aux couples de femmes et aux femmes célibataires ».


CELLS PIPE

Lire aussi :
Comment se passe un débat des États généraux de la bioéthique ?

Or, les AFC avertissent de la relation qui existe entre PMA et gestation pour autrui (GPA) : la GPA, par le biais d’une mère porteuse, suit de près la PMA. Aussitôt que l’on aura accordé la PMA aux femmes célibataires ou en couple homosexuel, les hommes célibataires ou en couple homosexuels pourront faire valoir les mêmes arguments que les femmes pour se voir accorder un « droit à l’enfant ». L’association craint que cela entraîne toutes les dérives que connaissent les pays ayant légalisé cette pratique, à savoir la marchandisation de l’enfant et des mères porteuses.

Faites entendre sa voix !

« +Or, rappelle Aude Ducros, ces questions sociétales concernent tous les citoyens. » Elle invite donc les citoyens à participer, chacun à leur niveau, aux débats des États généraux de la bioéthique. Par exemple, en participantaux forums ou aux enquêtes en ligne.


CELLS PIPE

Lire aussi :
Quel est le comité qui veille sur les États généraux de la bioéthique ?

« C’est aussi le moment d’interpeller vos élus », assure-t-elle. Beaucoup d’entre eux n’ont pas un avis bien fixé sur les questions de bioéthiques, et sont d’autant plus attentifs à l’avis de leurs électeurs. Ces questions de bioéthiques ne sont pas réservées à des spécialistes, et il ne faudrait pas croire que les élus sont nécessairement plus savants que les électeurs sur ces questions. Aude Ducros se souvient, en particulier, avoir constaté que l’un de ses interlocuteurs, sénateur, ne connaissait pas clairement en quoi consistait une PMA. Elle conclut : « Nos élus ne peuvent pas tout savoir, ni être compétents en tout, à nous de les aider à réaliser correctement leur mission ! »

En partenariat avec

Logo AFC
Tags:
BioéthiqueEuthanasieGPA
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement