Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 23 juillet |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Quand la haute couture s’inspire du dressing des évêques

Quand la Haute Couture s’inspire du dressing des évèques web3-sprit-createur

Exposition "Esprit Créateur(s)"

De gauche à droite : Karl Lagerfeld pour Chanel ; Détail de broderie de la chasuble dite de Melchisedech ; Elsa Schiaparelli, ensemble du soir Pagan, 1938, Victoria and Albert Museum ; Détail de la verrière de Notre-Dame-de-Fidélité.

Marzena Devoud - publié le 01/05/18

Chanel, Lacroix, Schiaparelli, Balenciaga, McQueen… Pas besoin d’aller au MET de New York pour découvrir une exposition exceptionnelle dédiée à la religion et à la mode. Rendez-vous dans le Calvados où la haute couture prend aussi ses quartiers d’été !

Durant tout l’été, Bayeux et Lisieux accueillent l’exposition “Esprit Créateur(s) : le dressing des évêques revisité“, un évènement imaginé par l’équipe qui anime la Conservation des Antiquités et Objets d’Art du Département du Calvados. Pour Aude Maisonneuve, commissaire de l’exposition, l’idée est de « mettre en valeur le patrimoine religieux à travers le prisme de la haute couture afin d’attirer un nouveau public vers l’Art sacré. »

À travers des pièces d’exception prêtées par les plus prestigieuses maisons de couture et des trésors uniques conservés dans le Calvados (représentations peintes ou sculptées, riches broderies ou encore des joyaux d’orfèvrerie…), l’exposition met en lumière l’inspiration du sacré dans la haute couture.

Exposition "Esprit Créateur(s)"
Exposition "Esprit Créateur(s)"
De gauche à droite : Cristobal Balenciaga, ensemble de soie, gazar de soie, 1967, Archives Balenciaga, Copyrigth Sophie Carre ; Capa Magna, soie, Cathédrale Notre-Dame, Bayeux, Copyright Julien Boisard

De l’iconographie à l’univers de la mode

L’exposition se tiendra dans deux lieux distincts, le musée d’Art et d’Histoire de Lisieux et l’Hôtel du Doyen de Bayeux, et se décomposera en trois parties. « L’idée est d’abord de présenter aux visiteurs l’iconographie et les symboles chrétiens dans la création artistique. Pendant des siècles, la religion chrétienne a contribué à créer un patrimoine considérable. Celui-ci a façonné les paysages, il a aussi participé aux grandes révolutions artistiques. », détaille Aude Maisonneuve.


WYSTAWA "HEAVENLY BODIES"

Lire aussi :
MET Gala 2018 : Quand les grands créateurs de mode s’inspirent de la foi

Le vestiaire liturgique est une partie importante de ce patrimoine ; il s’agit d’un support de communication avec ses codes définissant l’identité, le statut ou la période liturgique. Il permet aussi de s’inscrire dans son temps. Par exemple, l’Église a commandé au créateur français Jean-Charles de Castelbajac (qui témoigne publiquement de sa foi catholique) les tenues religieuses pour les JMJ de 1997.

Le sacré et la scène

Le deuxième volet de l’exposition veut faire plonger le public dans l’univers du spectacle et son appropriation du thème religieux : théâtre, opéra, chanson, cinéma… en présentant des costumes de scène inédits en France.

Si dans certains cas, les reprises ont été faites dans un souci d’authenticité historique, dans d’autres, le discours anticlérical était clair. C’est le cas par exemple des films Dolce Vita ou Roma de Federico Fellini.

Toute création est une re-création

Enfin, la troisième partie, la plus glamour, emmènera les visiteurs dans l’univers de la haute couture à travers de sublimes créations des plus grands noms de la mode.

De Lanvin à Lacroix, de Chanel à Schiaparelli, les maisons de couture puisent dans la créativité et rivalisent pour présenter d’incroyables pièces issues du monde sacré. « Pour certains artistes comme Balenciaga, un fervent catholique, la création était une expression de sa foi. Pour d’autres, comme Gianni Versace, elle représente une réinterprétation artistique », conclut Aude Maisonneuve.

Si une phrase devait résumer cette exposition, elle tiendrait peut être dans ces quelques mots d’Yves Saint Laurent :

“Toute création est une re-création, une façon nouvelle de voir les choses, de les exprimer différemment, de les préciser, d’en exalter un angle ou d’en accuser les contours”.

Pour découvrir les plus belles pièces de l’exposition, cliquez sur notre diaporama :

Exposition à Bayeux : Du 16 juin au 16 septembre, tous les jours de 14h à 18h pour tous publics, à l’Hôtel du Doyen, rue Lambert-Leforestier, 14400 BAYEUX 

Exposition à Lisieux : Du 16 juin au 14 octobre 2018, tous les jours de 14h à 18h (13h-18h en juillet et aout). Pôle Muséal Lisieux – Normandie, 38 Boulevard Pasteur, 14100 Lisieux (polemuseal@agglo-lisieux.fr)


STEPHANE BERN

Lire aussi :
Stéphane Bern dévoile 250 chefs-d’œuvre du Patrimoine à restaurer d’urgence

Tags:
art sacréExposition
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement