Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 08 décembre |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Nessia, une app touristique et pastorale

nessia, application, phone

© Diocèse de Nice

Le père Frédéric Sanges.

Caroline Becker - publié le 11/01/19

Grâce à l’application Nessia, "voyage" en hébreu, près de 600 églises des Alpes-Maritimes sont à portée de clic. Une initiative touristique et spirituelle unique que le père Frédéric Sanges, concepteur du projet, évoque pour Aleteia.

« Il y a un et demi, j’ai été nommé responsable de la pastorale du tourisme et des loisirs pour le diocèse de Nice », raconte le père Frédéric Sanges. Une responsabilité que ce prêtre a tout de suite pris très à cœur. Car la Côte-d’Azur fait partie des régions les plus fréquentées par les touristes avec la région parisienne. « L’évêque de Nice souhaitait créer un parcours pour faire découvrir le pays aussi bien aux habitants qu’aux touristes », confie-t-il.


SAINTE CHAPELLE APP

Lire aussi :
Agent d’accueil à la Sainte-Chapelle, il crée une application pour lire les vitraux

Mais comment rendre ce parcours attractif ? Très rapidement, le père Sanges pense à une application gratuite, téléchargeable sur téléphone portable. « Aujourd’hui, les touristes ne planifient plus leurs vacances comme avant. Ils viennent dans une région et, en fonction de la météo, décident de leurs activités. J’ai voulu répondre à cette demande de la société actuelle qui agit de manière plus spontanée qu’auparavant. » Et quoi de mieux qu’une application facilement accessible sur son téléphone ?

application, nessia
© Diocèse de Nice

Fort de cette intuition, le père Sanges ne perd pas une minute et sillonne les routes du diocèse au volant de sa voiture et entreprend de répertorier et géolocaliser toutes les églises et chapelles du département. Entouré d’un photographe et d’une équipe de quatre bénévoles qui l’aident à récolter un maximum d’informations sur chaque édifice, il synthétise le contenu et commencer à enrichir son application. En tout, c’est environ 600 églises qui sont répertoriés, de la cathédrale de Nice à la petite chapelle perdue. Un travail titanesque qui lui a demandé cinq mois de travail.

Que trouve-t-on concrètement sur cette application ?

« Outre des informations historiques et patrimoniales ainsi que des circuits de visite, l’application se veut pastorale », précise le père Sanges. « Car si on axe avant tout sur le tourisme, nous offrons aux utilisateurs la possibilité d’avoir accès aux sites internet de chaque diocèse, à l’annuaire diocésain afin de pouvoir contacter rapidement un curé pour se marier, recevoir le sacrement des malades… ». Une application qui est donc voué à évoluer et à s’enrichir au fil du temps pour offrir aux touristes, mais aussi aux fidèles, un contenu utile et riche de sens. « Nous voulons créer un grand réseau pour permettre une mise en contact plus facile avec les paroisses et pour aider les touristes et les fidèles à trouver une église. Pour le touriste qui entre par hasard, c’est lui proposer une notion de transcendance. Aux paroissiens, c’est leur donner envie d’aller voir les autres églises de leur diocèse pour qu’ils prennent conscience de son unité et donc de l’unité de l’Église« .

nessia-2
Capture d'écran App Store

Aujourd’hui, l’application compte environ un millier d’utilisateurs. Une jolie réussite mais qui peut être améliorée précise le père Sanges : « Le diocèse de Nice compte environ 22.000 pratiquants, nous avons donc encore beaucoup de travail pour faire connaître l’application ». Convaincu par son projet, le curé veut développer l’idée au niveau national. Actuellement trois diocèses, Monaco, Lyon et Aix-en-Provence ont déjà répondu positivement à l’appel. « J’espère que d’autres suivront », conclue le père Sanges. En attendant, l’application est téléchargeable gratuitement sur Androïd et sur App Store.

nessia-1



Lire aussi :
Dix applications cathos à télécharger

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la communauté de ses membres Premium ?

Inscrivez-vous !

(c’est totalement gratuit et sans engagement)

Tags:
applicationÉgliseNicePatrimoinetelephonetourisme
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale