Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 28 janvier |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Mon Carême Laudato si’ : défi n°16, s’ancrer dans le réel

SMARTPHONE

Josep Suria - Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - publié le 22/03/19

En se conformant au Christ, l’homme « fait également du bien à la Création », a expliqué le pape François dans son message de Carême 2019. À la suite du souverain pontife, Aleteia vous propose chaque jour du Carême un défi pour prendre soin de notre « maison commune ». Aujourd’hui, s’ancrer dans le réel.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Ils sont partout : dans nos poches, sur nos bureaux, dans notre salon… Ils nous suivent en voyage, parfois dans notre lit et s’invite même, pour certains, à table. Eux, ce sont tous ces objets qui nous permettent d’être « connectés » : smartphone, tablette, ordinateur portable… Ils facilitent indéniablement la communication, permettent de s’informer et facilitent le partage des connaissances. Mais ils « nous empêchent aussi parfois d’entrer en contact direct avec la détresse, l’inquiétude, la joie de l’autre et avec la complexité de son expérience personnelle », écrit le pape François dans son encyclique Laudato si’.




Lire aussi :
Vivez mieux, vivez déconnecté

Aujourd’hui, Aleteia vous invite donc à réfléchir à l’utilisation que vous avez de ces objets. « Il est bon de se demander si notre téléphone ne nous coupe pas parfois de ce qui nous entoure et de nos proches », rappellent ainsi Adeline et Alexis Voizard dans leur ouvrage Comment sauver la planète à domicile. « Certains choisissent d’éteindre leur téléphone portable lorsqu’ils sortent du travail, pour être pleinement disponible à leur entourage le soir et le week-end. » Des petits gestes simples peuvent être posés : mettre son téléphone en mode avion lorsque vous vous couchez, ne pas poser votre téléphone sur la table lorsque vous manger, attendre la fin d’une conversation pour regarder pourquoi son téléphone vient de vibrer, ne pas aller directement sur Internet pour rechercher une information mais faire travailler sa mémoire et échanger avec les personnes qui vous entourent…


TARG OWOCOWY

Lire aussi :
Mon Carême Laudato si’ : défi n°15, consommer des produits de saison


CISZA

Lire aussi :
Mon Carême Laudato si’ : défi n°14, prendre un temps de silence


Homme méditant sur la plage

Lire aussi :
Mon Carême Laudato si’ : défi n°13, poser un geste de dépouillement




Lire aussi :
Mon Carême Laudato si’ : défi n°12, prier pour les responsables politiques


NARZĘDZIA

Lire aussi :
Mon Carême Laudato si’ : défi n°11, réparer plutôt que jeter


WOMEN CHATTING

Lire aussi :
Mon Carême Laudato si’ : défi n°10, avoir un regard d’amour


DRESS

Lire aussi :
Mon Carême Laudato si’ : défi n°9, se désencombrer


BUSINESSMAN

Lire aussi :
Mon Carême Laudato si’ : défi n°8, se soucier du bien commun à travers la Création

15 conseils bibliques pour être heureux
Tags:
Carêmeécranslaudato sitechnologie
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale