Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 28 janvier |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le bourdon de Notre-Dame de Paris a sonné pour les obsèques de Jacques Chirac

bourdon-chirac.png

Capture d'écran Twitter / @dioceseparis

Caroline Becker - publié le 30/09/19 - mis à jour le 07/04/22

Le bourdon de Notre-Dame a sonné le glas ce lundi, peu avant midi, en hommage à Jacques Chirac. Il n'avait pas retenti depuis l'incendie de la cathédrale.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

C’est un son que les Parisiens n’avaient plus entendu depuis le tragique incendie du 15 avril dernier. Ce lundi 30 septembre, jour des obsèques de l’ancien président de la République Jacques Chirac, le bourdon de Notre-Dame de Paris a sonné le glas peu avant midi.

L’incendie de Notre-Dame n’ayant pas permis de célébrer la messe d’obsèques au cœur de la cathédrale, c’est l’église Saint-Sulpice qui a accueilli la cérémonie religieuse. Mais Notre-Dame s’est joint à la cérémonie en faisant vibrer sa plus grosse cloche : le bourdon Emmanuel, deuxième plus grosse cloche de France, fondue 1681. Un sonneur de cloches a été mobilisé spécialement pour actionner ce lourd ouvrage de bronze de treize tonnes.

Le glas, qui sonne rarement, accompagne généralement les grands évènements de l’Histoire de France et les grandes occasions religieuses. Il a ainsi sonné pour la mort de Jean Paul II, à la fin des grands conflits mondiaux, mais aussi lors des attentats qui ont touché la France, notamment en honneur d’Arnaud Beltrame, le colonel qui s’est sacrifié en prenant la place d’un otage lors de l’attentat du Super U de Trèbes en mars 2018.

Tags:
clochesNotre-Dame de Paris
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale