Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 31 janvier |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Elle a arrêté sa chimio pour sauver son enfant, aujourd’hui elle le voit grandir

pl.jpg

Gabrysia Klimek a arrêté son traitement pour donner naissance à son bébé.

La rédaction d'Aleteia - publié le 08/02/20

En 2009, alors qu’elle subit une chimiothérapie, une jeune Polonaise, Gabrysia Klimek, découvre qu’elle est enceinte. Après avoir longuement prié avec son mari, elle décide finalement de prendre le risque d’interrompre son traitement pour garder le bébé.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

En Pologne, ils l’appellent la « Gianna Beretta Molla polonaise », du nom de cette sainte, morte en donnant la vie le 28 avril 1962, après avoir refusé l’avortement malgré un grave problème de santé. En 2009, alors qu’elle pense être stérile et qu’elle subit une chimiothérapie, Gabrysia Klimek découvre qu’elle est enceinte. Immédiatement la question se pose. Faut-il interrompre la chimiothérapie, au risque de mettre sa vie en danger, ou continuer, au risque de perdre le bébé ?

[script_connatix_id_article cnx-video= »1029914″ token= »f646f46f-d6b8-41ee-a9bd-d922ad183fa9″ /]

Après avoir longuement prié avec son mari, ils décident de suspendre le traitement pour sauver la nouvelle vie. Aujourd’hui âgée de 9 ans, la petite Klara est en bonne santé. Gabrysia Klimek a survécu et voit sa fille grandir à ses côtés, malgré les lourds traitements que ses problèmes de santé lui infligent.


PREGNANT,WOMAN

Lire aussi :
Neuf saints à prier pendant ses neuf mois de grossesse

Tags:
cancermaladienaissancepologne
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale