Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 04 février |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Confinement : oui, un prêtre peut se déplacer pour donner le sacrement des malades

Agnès Pinard Legry - publié le 24/03/20

Alors que le nombre de victimes du covid-19 augmente chaque jour, le rôle des prêtres, malgré le confinement imposé par les autorités civiles pour limiter la propagation de l’épidémie de coronavirus, est essentiel.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Au regard du contexte épidémique en France, le Parlement a adopté l’état d’urgence sanitaire dans le pays dimanche 22 mars. Une situation qui se traduit entre autres par la limitation des libertés individuelles, dont celles « d’aller et venir ». Mais qu’en est-il des déplacements des prêtres dans le cadre de leur ministère, par exemple pour donner le sacrement des malades aux personnes en fin de vie ?

« La question d’un des devoirs du ministre du culte révèle, en pleine crise de pandémie de coronavirus, un conflit possible et sérieux entre devoir moral, relevant du pouvoir spirituel, et devoir civique, relevant du pouvoir temporel », a expliqué sur Aleteia l’essayiste Christophe Eoche-Duval. « Est-il licite de porter le sacrement des malades en période légalement prescrite et sanctionnée de confinement ? Quelle réponse un prêtre peut-il faire à la demande de fidèles de recevoir le sacrement des malades ? »


FEMME MALADE QUI PRIE

Lire aussi :
Le sacrement des malades, sacrement de vie

Oui, le prêtre peut administrer le sacrement des malades, même en période de confinement, précise à Aleteia le père Thierry Magnin, secrétaire général de la Conférence des évêques de France (CEF). « Avec l’accord du ministère de l’Intérieur et en remplissant la case « assistance aux personnes vulnérables » [de l’attestation de déplacement dérogatoire] un prêtre peut aller donner le sacrement des malades et le viatique aux personnes en fin de vie ».

Tags:
ConfinementCovidmaladessacrements
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale