Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 16 juin |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Un hébergement en kit pour les plus précaires

EMMAUS-SOLIDARITE-1.jpg

© Pierre Faure

Domitille Farret d'Astiès - publié le 07/09/20

Emmaüs Solidarité vient de présenter un nouveau projet d'habitat à destination des personnes sans domicile fixe, qui se présente sous la forme de maisonnettes en kit.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Des maisons en kit pour les sans-abri. C’est le nouveau projet dans lequel s’est lancé Emmaüs Solidarité. L’objectif ? Humaniser les hébergements d’urgence et offrir plus d’intimité aux personnes qui en bénéficient. Pour rappel, dans son rapport publié en janvier 2020 sur le mal-logement en France, la Fondation Abbé Pierre estimait à 250.000 le nombre de personnes vivant en centre d’hébergement d’urgence ou en centre d’accueil pour demandeurs d’asile. Et le constat est le suivant : en période d’urgence (grand froid, canicule…), si des lieux sont mis en toute hâte à disposition des personnes sans domicile (gymnases, hangars, salles municipales…), ils ne sont pas pensés pour cela et ne sont donc pas adaptés aux situations. Promiscuité, manque d’intimité et de confort sont le lot commun des personnes accueillies.

EMMAUS-SOLIDARITE-2.jpg
© Pierre Faure
Il s’agit d’un espace de 4 mètres carrés minimum avec à l’intérieur lit, espaces de rangement et prise électrique.

Emmaüs Solidarité s’est offert le concours de l’agence d’architectes Cent degrés, ainsi que de la mairie de Paris, afin d’imaginer un nouveau format d’habitat. Les maisons en kit, que l’on peut monter et démonter très rapidement, sont destinées installées à être l’intérieur des sites de mise à l’abri. « Soyons clairs », explique Bruno Morel, directeur général d’Emmaüs Solidarité, « l’hébergement en gymnase ou en hangar sera toujours une mauvaise solution par rapport à un logement. Mais puisque ce type de mise à l’abri se multiplie, nous avons cherché à adoucir un peu les conditions de vie des personnes qui s’y retrouvent ».

Le premier « Toi » a été officiellement dévoilé le 27 août. Il s’agit d’un espace de 4 mètres carrés minimum – soit pour une personne – avec à l’intérieur lit, espaces de rangement et de quoi brancher un chargeur ou une lampe… Les parois en PVC permettent de le monter et le démonter rapidement.Actuellement, 50 maison en kit sont en cours de fabrication. Elles devraient être livrées pour cet hiver.




Lire aussi :
Logement et précarité : comment relever le défi de l’après-confinement ?

Tags:
emmausPauvretéSolidarité
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement