Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 28 janvier |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

En Charente-Maritime, les cloches ont sonné au passage du Tour de France

TOUR-DE-FRANCE-GUILLAUME-MARTIN-000_8PL7WY.jpg

Marco BERTORELLO / AFP

La rédaction d'Aleteia - publié le 09/09/20

Les paroisses des communes traversées par le Tour de France se sont jointes à la fête, ce mercredi 9 septembre, en Charente-Maritime. Avant et pendant le passage du peloton, elles ont fait sonner leurs cloches haut et fort.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

« C’était une belle occasion de signaler la présence de l’église, et de montrer que l’on s’intéresse à la vie de la société », commente après coup le père Antoine Sagna, curé de la paroisse Saint-Bernard en Aunis, en Charente-Maritime. Cet après-midi, alors que les coureurs du Tour de France ont traversé la commune de Saint Sauveur d’Aunis, il a fait sonner les cloches de l’église pendant de longues minutes. C’est l’évêque du lieu, Mgr Georges Colomb, qui avait invité toutes les paroisses à « marquer le coup ».

Les curés sont nombreux à avoir répondu à cet appel, pour le plus grand bonheur des habitants : « Plusieurs personnes sont venues me voir pour me dire que c’était une très belle initiative », souffle le père Antoine Sagna. Lundi, Mgr Georges Colomb avait déjà souhaité la bienvenue aux coureurs en célébrant la messe à leur intention dans une église de Châtelaillon-Plage, ville départ de cette 11ème étape. Du côté de la course, les coureurs ont quitté la Charente-Maritime et sont arrivés à Poitiers, ce mercredi soir. Jeudi, ils partiront de Chauvigny (Vienne), pour rallier Sarran, en Corrèze.




Lire aussi :
Une petite apparition de La Salette sur le Tour de France

Tags:
clochesCyclismetour de france
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale