Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 04 février |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Non, l’Église catholique ne condamne pas le rire !

Domitille Farret d'Astiès - publié le 20/10/20

Si certains pensent que l'Église condamne sévèrement le rire, de nombreux exemples montrent qu'au contraire, elle lui fait une place de choix et le propose même comme un chemin vers Dieu et les autres.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

« Un saint triste est un triste saint ». Cette phrase attribuée à saint François de Sales en dit long à sa manière sur le rire dans la tradition de l’Église. De son côté, Thomas More demandait à Dieu de lui donner l’humour afin de tirer « quelque bonheur de cette vie » et d’en faire profiter les autres. Le rire est une façon d’appréhender la vie d’un façon chantante et joyeuse. Les « Petites Béatitudes » de Joseph Folliet rappellent qu’« heureux ceux qui savent rire d’eux-mêmes : ils n’ont pas fini de s’amuser ».

Si la règle de saint Benoît condamne le rire quand il est provoqué par les « bouffonneries » et les « paroles vaines » (chapitre 6, paragraphe 77), le rire est sain en lui-même. Le pape François en est un bon exemple, lui qui a souvent été photographié au beau milieu d’un éclat de rire spontané. Quant au pape Jean XXIII, il était célèbre pour sa jovialité et son sens de la répartie.

Et c’est sans compter de nombreuses figures inspirantes, de Philippe Néri à Claire de Castelbajac en passant par Pier Giorgio Frassati et sa fameuse « compagnie des types louches », qui montrent que le rire est le signe d’une joie bien présente. Donc surtout ne vous en privez pas et, selon vos talents, riez à gorge déployée, de toutes vos dents ou à vous en décrocher les mâchoires. Mais n’oubliez pas que l’Église vous y encourage !


POPE FRANCIS

Lire aussi :
Les meilleures blagues de jésuites sur les jésuites

Tags:
Églisehumourrire
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale