Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le bouleversant témoignage de foi du père Stan Swamy, emprisonné en Inde

Le prêtre jésuite Stan Swamy

NOAH SEELAM / AFP

Une pancarte avec l'image du prêtre jésuite Stan Swamy lors d'une manifestation contre son arrestation dans l'État indien du Jharkhand, le 21 octobre 2020.

Agnès Pinard Legry - publié le 24/11/20

Emprisonné depuis début octobre en Inde, le père Stan Swamy, continue sa mission de prêtre en prison. "Écouter les récits de vie des autres prisonniers est ma joie dans la prison de Taloja", raconte-t-il. "Je vois Dieu dans leurs douleurs et leurs sourires". La prochaine audience est fixée au 26 novembre.

Le père Stan Swamy, prêtre jésuite, a été arrêté en Inde le 8 octobre pour ses liens présumés avec des « terroristes maoïstes » et avoir participé à l’organisation de violents affrontements en janvier 2018. Emprisonné depuis, évêques, fidèles et responsables politiques ont multiplié les prises de parole et les manifestations pour demander la libération de ce prêtre octogénaire qui n’a jamais cessé d’œuvrer pour les droits des minorités, les évêques du pays réclament sa libération immédiate.

Je vois Dieu dans les douleurs et les sourires des autres prisonniers.

Le père Stan Swamy, se trouve depuis dans la prison centrale de Taloja, à Bombay. Si la vie y est difficile pour ce prêtre souffrant de la maladie de Parkinson, son témoignage n’en demeure pas moins bouleversant. « Écouter les récits de vie des autres prisonniers est ma joie dans la prison de Taloja », a-t-il déclaré à un autre prêtre lors d’un appel téléphonique. « Je vois Dieu dans leurs douleurs et leurs sourires ».

Souffrant également d’une hernie et éprouvant de nombreuses difficultés liées à son âgé, il est incapable de manger et boire sans l’aide d’autres prisonniers. Une aide que ces derniers apportent sans hésiter, raconte encore le prêtre. Les détenus l’aident à se baigner, à laver ses vêtements et à faire d’autres tâches quotidiennes que lui-même ne peut plus faire.




Lire aussi :
Inde : Shobka, une « touring sister » toujours en route pour Dieu

« Mes besoins sont limités », a également rappelé le père Stan Swamy. « Les adivasis (une tribu du sous-continent indien, ndlr) et la Compagnie de Jésus m’ont appris à mener une vie simple », a-t-il déclaré. Interrogé par UCA News, le père A. Santhanam, avocat jésuite, a indiqué que « le père Stan est tellement terre à terre qu’il mangeait ce que les pauvres lui offraient ». S’il éprouve de grandes difficultés, il a confié être encouragé « par paroles invitant à être heureux dans les moments les plus difficiles. C’est un témoignage vivant pour tout missionnaire sur la façon de gérer une situation douloureuse ». La prochaine audience est fixée au 26 novembre.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la communauté de ses membres Premium ?

Inscrivez-vous !

(c’est totalement gratuit et sans engagement)

Tags:
indeJésuiteprison
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale