Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 07 février |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Mais qui sont ces saints qu’on oublie de fêter le 25 décembre ?

COMMUNION OF SAINTS

© José Luiz Bernardes Ribeiro | CC BY-SA 4.0

Rachel Molinatti - publié le 24/12/20

Mais qui sont ces saints malchanceux que l'Église fête le 25 décembre ?

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Adalsinde, Jacopone, Bentivolius, Jovin, Basilée… Leurs noms ne vous reviennent pas ? Et pour cause. Ils sont saints et bienheureux et pourtant ils ont de quoi bouder un tantinet. En effet, l’Église a choisi de les fêter…le 25 décembre ! Ce qui leur donne peu de chance de figurer dans le calendrier des pompiers. Et autant vous dire que le 25 décembre, que l’on soit au pied du sapin ou devant la crèche, on pense souvent à tout autre chose qu’à souhaiter une fête ou un anniversaire. Dommage pour ceux dont ils sont les saints patrons…

L’un, le bienheureux Bentivolius de Bonis, est un franciscain ayant reçu son habit des mains de saint François d’Assise lui-même. L’autre, Jacopone de Todi, également franciscain, aurait composé l’hymne « Stabat Mater » que l’on chante durant la Semaine sainte. Eugénie, vierge romaine, a quant à elle subi le martyre au temps de l’empereur Valérien. Et c’est sans compter le bienheureux Foulques, ménestrel du XIIIe siècle devenu évêque, Jovin et Basilée, martyrs à Rome, ou encore  les saintes Anastasie et Adalsinde. Ces hommes et ces femmes n’ont pas ménagé leur peine au service du Christ, jusqu’à offrir leur vie pour annoncer la Bonne nouvelle. Tout cela pour être fêtés un 25 décembre ! Être chrétien, c’est décidément se préparer à un joli lot de surprises. Et ceux-là en ont fait les frais. Mais que ceux qui portent leurs prénoms se rassurent : la plupart ont des homonymes que l’Église honore à des dates bien plus enviables. Ouf, on respire.


BABY BOY

Lire aussi :
Ces noms de saints qui sont devenus des prénoms

Tags:
bienheureuxfêtesSaint
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale