Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 07 février |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Qui sont les trois soldats tués au Mali ?

WEB2-SOLDATS-MALI-ARMEE-DE-TERRE.jpg

État-major des Armées.

Le chasseur de 1re classe Dorian Issakhanian, le brigadier-chef Tanerii Mauri et le chasseur de 1re classe Quentin Pauchet.

Agnès Pinard Legry - publié le 29/12/20

Trois militaires du 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse (Meuse) âgés de 21 à 28 ans ont été tués au Mali ce lundi 28 décembre dans le cadre de l’opération Barkhane.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Leurs trois noms viennent s’ajouter à la longue liste des soldats morts pour la France. Le brigadier-chef Tanerii Mauri, le chasseur de 1ère classe Quentin Pauchet et le chasseur de 1ère classe Dorian Issakhanian, tous les trois issus du 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse, ont perdu la vie ce lundi 28 décembre dans le cadre de l’opération Barkhane. Leur véhicule blindé a été atteint par un engin explosif improvisé alors qu’ils participaient à une mission d’escorte de convoi dans la région de Hombori, au Mali.

Âgés de 21, 23 et 28 ans

Les trois militaires, âgés de 21, 23 et 28 ans, étaient déployés pour la première fois au Sahel depuis la mi-novembre. Né à Papeete (Tahiti) en 1992, le brigadier-chef Tanerii Mauri avait rejoint le 1er régiment de chasseurs Thierville-sur-Meuse en 2013. « Particulièrement motivé par le métier des armes, il démontre d’emblée d’excellentes aptitudes, et un comportement remarquable pour lequel il est félicité en 2014 », rappelle le ministère des Armées. Après l’opération Sentinelle, les Émirats arabes unis et la Côte d’Ivoire, il était engagé depuis le 15 novembre au Mali.

Originaire de Périgueux (Dordogne), le chasseur de 1re classe Dorian Issakhanian 23 ans, a été projeté en même temps que lui au Mali. « Enthousiaste et toujours volontaire », il s’était engagé au sein du 1er régiment de chasseurs en 2018, il y a tout juste de deux ans. Le chasseur de 1re classe Quentin Pauchet originaire de Doullens (Somme) avait également rejoint le régiment en 2018. « Toujours motivé, il réussit brillamment sa formation générale élémentaire et cherche en permanence à se surpasser« , indique encore l’armée de terre. Il avait accédé à la fonction de pilote blindé en juillet 2019 et avait rejoint le Mali le 24 novembre.




Lire aussi :
Un monument pour les soldats morts en opérations extérieures

« Ils sont morts dans l’accomplissement de leur devoir, alors qu’ils étaient engagés dans une zone où des groupes terroristes attaquent les populations civiles et menacent la stabilité régionale, tout comme notre propre sécurité », a indiqué le ministère des Armées. « Ils conduisaient une mission essentielle à la lutte contre le terrorisme au Sahel, une mission de fraternité d’armes dont les progrès mettent progressivement le Mali en situation d’assumer sa propre sécurité ».

Les décès de ces trois soldats portent à 47 le nombre de militaires français tués dans les opérations Serval puis Barkhane. « Le drame que nos soldats ont vécu au Mali nous rappelle qu’en ce moment des hommes et des femmes donnent leur vie pour la paix », a rappelé sur Twitter Mgr Emmanuel Gobilliard, évêque auxiliaire de Lyon. « Soutenons-les. Supplions le prince de la paix et prions pour leurs familles, pour leurs amis, pour leurs camarades ».

Face à ces deuils qui frappent les famille, l’institution militaire, l’État et la France toute entière, l’Église propose une belle prière pour les soldats tués au combat :

Seigneur, Dieu de bonté et de miséricorde,
qui nous avez envoyé votre Fils Jésus-Christ
pour nous apporter le Salut de la vie,
ayez pitié de tous nos frères,
que vous avez appelés à vous dans les circonstances tragiques de la guerre !

Nous vous prions pour ceux qui vous ont connu, aimé et servi :
donnez-leur ce que, dans toute la force de leur espérance chrétienne,
ils ont tant désiré durant leur séjour ici-bas.

Nous vous prions pour ceux qui ne vous ont point connu,
mais qui vous ont cherché toute leur vie dans,
l’inquiétude et l’angoisse de leur âme,
et qui ne vous ont trouvé que dans la mort.

Nous vous prions enfin pour ceux qui ne vous ont ni connu,
ni même cherché, et que, cependant, vous n’avez cessé d’aimer.
Ils vous ont quand même servi
en faisant loyalement et courageusement leur
devoir jusqu’à l’ultime sacrifice.

Ayez pitié, Seigneur, des uns et des autres !
Ils sont tous vos enfants.
Donnez-leur à tous la vie éternelle dans la lumière et la paix.

Tags:
décèsmalisoldat
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale