Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 28 janvier |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Quelques notes d’espérance dans un vaccinodrome

YO-YO-MA-VIOLONCELLE.jpg

Capture d'écran YouTube / Guardian News

Domitille Farret d'Astiès - publié le 25/03/21

Alors qu'il patientait après avoir reçu la seconde dose d'un vaccin contre le Covid-19, le violoncelliste américain d'origine chinoise Yo-Yo Ma a improvisé un concert dans un vaccinodrome du Massachusetts, semant pour son prochain quelques notes d'espérance dans une période anxiogène.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

L’Évangile nous invite à déployer nos talents (Mt 25, 14-30), et c’est exactement ce qui s’est passé le 14 mars dernier dans un centre de vaccination contre le Covid-19, à Pittsfield, dans le Massachusetts (États-Unis). Le célèbre violoncelliste américain d’origine chinoise Yo-Yo Ma, 65 ans, patientait après avoir reçu la deuxième dose du vaccin. Et quoi de mieux, pour tromper l’attente, que d’interpréter le prélude de la suite pour violoncelle numéro 1 de Bach et le Ave Maria de Schubert ? Une simple casquette sur la tête, c’est ce qu’il a fait pendant une quinzaine de minutes au milieu des autres patients, transmettant beauté et espérance dans une période où de nombreuses personnes ses sentent angoissées.

Le célèbre violoncelliste américain d’origine chinoise Yo-Yo Ma, 65 ans, patientait après avoir reçu la deuxième dose du vaccin. Et quoi de mieux, pour tromper l’attente, que d’interpréter le prélude de la suite pour violoncelle numéro 1 de et le Ave Maria de Schubert ? Une simple casquette sur la tête, c’est ce qu’il a fait pendant une quinzaine de minutes au milieu des autres patients, transmettant beauté et espérance dans une période où de nombreuses personnes ses sentent angoissées.

Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale