Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 25 juillet |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Le mystère des Clarisses momifiées

CLARISSE

Clarisse Eremite Fara Sabina

Maria Paola Daud - publié le 30/03/21

À Fara in Sabina (Italie), le monastère des Clarisses conserve les corps de dix-sept religieuses du XVIIe retrouvés parfaitement intacts dans les années 1960.

Tout commence en 1804. Cette année là, Napoléon, qui se trouve à Saint-Cloud, promulgue un décret impérial sur les sépultures. Il déclare, entre autre, que les tombes devront désormais être mises en dehors des murs de la ville, dans des endroits ensoleillés et aérés, afin de contrer les épidémies. Deux ans plus tard, ce décret est étendu au Royaume d’Italie.

Obéissant à ces nouvelles directives, les Clarisses du monastère de Fara in Sabina en Italie, entreprennent de déterrer les corps de leurs soeurs décédées situés dans le cimetière privé pour les déplacer en dehors de la ville. Que ne fut par leur surprise en ouvrant les tombes de découvrir que les dix-sept corps sont restés dans un parfait état de conservation ! Tout était intact… jusqu’au muscles ! Devant ce qu’elles interprètent comme un véritable miracle, les religieuses décident de garder secrètement les corps et de les conserver à l’intérieur du monastère.

Un siècle plus tard, les religieuses refont parler d’elles

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Plus d’un siècle plus tard, alors que la seconde guerre mondiale fait rage, le monastère est bombardé par les Américains en 1944. Il faut attendre presque vingt ans, soit en 1963, pour que la mère abbesse, Beatrice Mistretta, décide de reconstruire le monastère grâce à l’aide de toutes les soeurs. Pour faciliter le travail, elle décide même de changer les règles strictes. Les soeurs ermites, qui vivaient auparavant dans un silence complet, sont désormais autorisées à parler.

CLARISSE

Alors que les travaux commencent, les religieuses découvrent, dissimulés dans la maçonnerie, le corps des fameuses dix-sept religieuses momifiées ! Après une analyse au carbone 14, la date est confirmée. Il s’agit de religieuses du milieu du XVIIe siècle, sans aucun doute les fondatrices du couvent comme le confirme la date de fondation du monastère.

Éblouies par un tel miracle, les Clarisses décident, en 1994, de placer les corps momifiés dans une urne de verre en les revêtant de l’habit de l’Ordre. Etonnement, aucun corps ne s’effondre ! Aujourd’hui, elles continuent de se recueillir auprès de leurs “grandes soeurs” et voient, dans ce miracle, un véritable signe de sainteté.

Tags:
MiracleReligieux
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement