Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 20 juillet |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

[VIDEO] César de Bus, l’autre Français qui sera bientôt canonisé

La rédaction d'Aleteia - publié le 04/05/21

Le 3 mai 2020, un consistoire ordinaire présidé par le pape François a confirmé qu'un groupe de sept bienheureux seraient bientôt canonisés. Parmi eux, Charles du Foucauld bien sûr, mais aussi un autre Français : César de Bus.

César de Bus, un nouveau saint au parcours atypique. Le 3 mai 2020, les cardinaux ont confirmé la décision du pape François de canoniser le français César de Bus, prêtre du XVIè siècle et fondateur des Pères de la doctrine chrétienne. Né en 1544 en pleine réforme luthérienne, le français d’origine italienne s’engage à dix-sept ans au service du Roi de France, Charles IX, pour combattre les Huguenots. En 1572, il est témoin de la nuit de la Saint-Barthélémy.

Puis il traverse, à l’instar de Charles de Foucauld près de 300 ans plus tard, une période d’intenses questionnements. Il décide alors de tout quitter, et notamment les fastes de la vie mondaine, pour faire le choix de la pénitence et de l’évangélisation. Ordonné prêtre en 1582, César de Bus part annoncer l’Evangile dans le sud de la France, dans l’esprit de la Contre-Réforme. C’est à ce moment qu’il fonde la Société des prêtres de la doctrine chrétienne, à L’Isle-sur-la-Sorgue, dans le Vaucluse. Cette communauté de prêtres se consacre essentiellement au catéchisme, en particulier à destination des enfants, de ceux qui ne connaissent pas Jésus, et des pauvres. Après avoir installé de nombreux frères dans le sud, en particulier à Brive et à Toulouse, César de Bus s’éteint en 1607, après avoir posé les bases d’une nouvelle vision évangélisatrice contemporaine.

Tags:
Béatification et canonisationconsistoireÉvangélisationMissionnaire
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement