Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 25 juillet |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Cette église dédiée à un saint qui n’existe pas

SANTA PASSERA

Public domain

Caroline Becker - publié le 06/06/21

À Rome, une petite église romane est dédié à saint nommé Passera. Pourtant, ce nom n'existe pas dans le calendrier des saints !

Au bord du Tibre, non loin de la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs, se trouve une petite chapelle aux allures modestes. Construite au Ve siècle sur les ruines d’un mausolée romain, cette petite église n’a, à première vue, rien de très particulier. Sa seule singularité est qu’elle s’appelle saint Passera… un saint qui n’existe pas ! Que se soit dans le calendrier liturgique ou les Actes des martyrs, son nom n’apparaît nul part. Mais alors qui est ce fameux Passera ?

En réalité, le nom de Passera serait né de la déformation du nom grec Abbas Cyrus qui fait référence à Cyrus d’Alexandrie, médecin égyptien et saint protecteur des malades très vénéré dans le sud de l’Italie. Au fil du temps, le nom d’Abbas Cyrus s’est déformé pour donner Abbaciro, Appaciro, Appàcero, Pàcero, Pàcera et enfin Passera.

Les reliques des saints Cyrus et Jean d’Alexandrie

Selon la tradition, les reliques des saints Cyrus et de son disciple Jean, martyrs d’Égypte, arrivèrent à Rome au début du Ve siècle. Un oratoire fut édifié en leur honneur et les reliques conservées à l’intérieur. Une ancienne inscription latine, présente sur la porte de l’oratoire, le confirme : « Ici brillent les saints corps de Cyrus et de Jean qu’un jour la grande Alexandrie donna à Rome.” Au XIVe siècle, l’oratoire est agrandi et transformé en véritable église. Les reliques sont ensuite transférées dans une autre église de Rome, à Santa Maria in Vía Lata, mais le petit sanctuaire continue, siècles après siècles, d’être appelé Saint-Passera. Une particularité qui fait de lui un monument célèbre aujourd’hui.

Tags:
PatrimoineRomeSaint
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement