Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 31 janvier |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Qu’y a-t-il après la mort ? Le message plein d’espérance de Thérèse de Lisieux

SAINT THERESE OF LISIEUX

© AFP Archives

Sainte Thérèse de Lisieux déjà très malade, août 1897.

Marzena Devoud - publié le 30/09/21

Qu’y a-t-il après la mort ? Cette grande inconnue fait souvent très peur. Pourtant, lorsqu’on on lit les dernières conversations de la petite Thérèse sur son lit de mort, on se rend compte qu’elle attend ce passage vers la vie éternelle avec impatience, même avec joie. Elle sait qu’elle sera encore plus proche de toutes les personnes qu’elle a connues et aimées.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

« Je ne meurs pas, j’entre dans la vie », cette phrase de sainte Thérèse de Lisieux dans une de ses dernières lettres exprime la foi qui l’a animée pendant sa longue et douloureuse maladie. La jeune carmélite de 24 ans, appelée aussi la petite Thérèse ou la sainte de la « petite voie », a souffert pendant des semaines de la tuberculose.

Ses deux sœurs, Mère Agnès (Pauline) et sœur Geneviève (Céline) tout en faisant office de gardes-malade et d’infirmières, notaient toutes les paroles de la mourante, ayant le sentiment qu’il ne fallait pas qu’elles se perdent. Dans ce petit extrait de ses Derniers entretiens, la foi de la petite Thérèse apparaît dans tout son éclat : elle sait qu’après sa mort, elle sera encore plus proche de toutes les personnes qu’elle a connues et aimées : « Monsieur l’abbé m’a dit : ‘Vous aurez un grand sacrifice à faire en quittant vos sœurs…’ Je lui ai répondu : ‘Mais, mon Père, je trouve que je ne les quitterai pas ; au contraire, je serai encore plus près d’elles après ma mort.’ « 

Le récit de ses derniers jours dévoile également son abandon total, dans la confiance et l’amour, culminant dans cette ultime parole dite le jour de sa mort, le 30 septembre 1897, en regardant son crucifix : « Mon Dieu… je vous aime ! » Amoureuse de Dieu et héroïque, son message est plein de réalisme et de joie.

Tags:
fin de vieMortThérèse de Lisieux
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale