Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 31 janvier |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

La prière de saint Thomas d’Aquin juste avant de mourir

Zurbaran, St Thomas d'Aquin © Wikimedia

Zurbaran, St Thomas d'Aquin

Marzena Devoud - publié le 02/10/21

Qu’est-ce qui attend l’homme après la mort ? Cette grande inconnue fait souvent très peur. Pourtant, lorsqu’on lit la prière dite par saint Thomas d’Aquin juste avant de mourir, on s’aperçoit qu’il attend le passage vers la vie éternelle avec un certain bonheur.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

« Si seulement vous saviez combien les choses de la vie sont jugées différemment à l’heure de la mort » — disait sainte Jeanne Beretta Molla. Elle rejoint ainsi la vision du passage vers la vie éternelle de saint Thomas d’Aquin, religieux de l’ordre dominicain, célèbre pour son œuvre théologique et philosophique. Mais paradoxalement, ce n’est pas le travail intellectuel du grand théologien qui lui a permis de saisir le mystère de Dieu, mais une expérience spirituelle vécue quelques mois avant sa mort.

Nous sommes le 6 décembre 1273. Après avoir eu une vision mystique du Christ alors qu’il célébrait la messe, saint Thomas d’Aquin cesse d’écrire sa Somme de théologie. Il n’en écrira plus une seule ligne jusqu’à sa mort le 7 mars 1274. La pression de son secrétaire frère Reginald ne donne rien : « Mais, Thomas, moi je suis là, je suis à tes ordres… » « Tout ce que j’ai écrit, c’était de la paille, à côté de ce que Dieu m’a montré », lui explique-t-il.

Contempler Dieu Lui-même

Très rapidement, la santé du dominicain commence à décliner. Epuisé, il décide de se rendre néanmoins au concile de Lyon convoqué par le pape Grégoire X. Mais parti de Naples, il s’arrête au monastère cistercien de Fossanova, près de Piverno, en Italie. Il sent que la fin approche. Sur son lit de mort, avant de recevoir sa dernière communion, le 7 mars 1274, le futur docteur de l’Eglise dit une prière très personnelle. Elle dévoile sa vision du passage vers l’au-delà. C’est la rencontre avec un Seigneur miséricordieux et compatissant, qui fait la lumière sur le bien et le mal que l’homme a accompli durant sa vie terrestre. Comme il l’exprime dans sa prière, saint Thomas d’Aquin espère recevoir le bonheur que Dieu a promis aux siens, le bonheur d’être uni à Dieu en Le contemplant Lui-même :

« Je vous reçois, ô salut de mon âme. C’est par amour de vous que j’ai étudié, veillé des nuits entières et que je me suis épuisé ; c’est vous que j’ai prêché et enseigné. Jamais je n’ai dit un mot contre Vous. Je ne m’attache pas non plus obstinément à mon propre sens ; mais si jamais je me suis mal exprimé sur ce sacrement, je me soumets au jugement de la sainte Église romaine dans l’obéissance de laquelle je meurs. Ainsi soit-il. »

Saint Thomas d’Aquin (1225-1274) – le 7 mars 1274

Tags:
fin de vieMortPrièreThomas d'Aquin
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale