Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 08 août |
Saint Dominique de Guzman
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Les salariés réticents à l’expression des convictions religieuses au travail

WEB3-PRAYING-WORK-OFFICE-shutterstock_1939089082-Stasonych-Kostiantyn-Voitenko.jpg

Shutterstock

Agnès Pinard Legry - publié le 14/10/21 - mis à jour le 14/10/21

Près de deux salariés sur trois déclarent que la possibilité de "faits religieux" (expression de convictions religieuses en paroles, pratiques, comportements, etc.) sur le lieu de travail est "un problème important pour eux", révèle une étude menée par Harris interactive.

Parler de ses convictions religieuses sur son lieu de travail pose-t-il problème aux salariés français ? une étude menée par l’institut Harris interactive pour l’Institut supérieur du travail (IST), le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) et Le Point publiée ce jeudi révèle que oui, les salariés sont « plutôt réticents » envers les « formes d’expression religieuse au travail ». Près de deux salariés interrogés sur trois (64%) déclarent ainsi que la possibilité de « faits religieux » (expression de convictions religieuses en paroles, pratiques, comportements…) sur le lieu de travail est « un problème important pour eux ».

Contre l’aménagement de salles de prière

Réalisée en ligne du 27 septembre au 1er octobre auprès d’un échantillon de 1.107 salariés travaillant dans le secteur public ou dans des entreprises privées de 100 salariés et plus, cette enquête souligne également que sept salariés sur dix (72%) se disent « opposés » à « des aménagements de travail formels » en fonction de « la pratique religieuse ». Ils refusent par exemple des « aménagements d’espace comme des salles de prière » (71% s’y opposent) et le « port du voile » (68% contre) dans leur entreprise ou établissement.

Les salariés ne trouvent par ailleurs « pas acceptable » de « refuser de s’asseoir là où une personne de l’autre sexe s’est précédemment assise » (83%), de ne pas serrer la main d’une personne de l’autre sexe (75%), de refuser de manger avec ses collègues (58%) ou qu’un salarié souhaite l’aménagement de ses horaires de travail « pour prier » (70%).

Des chiffres intéressants à mettre en perspective avec ceux d’un sondage Ifop sur la foi des Français réalisé fin septembre. La deuxième partie du sondage se consacrait tout particulièrement aux pratiques des chrétiens missionnaires et n’ont été interrogées que des personnes entrant plus ou moins dans cette catégorie. À la question de savoir auprès de qui les répondants sont prêts à annoncer explicitement le Christ, la quasi-totalité des répondants (99%) ont déclaré auprès de personnes qui commencent une démarche auprès de l’Église, 83% auprès de malades, de prisonniers et de SDF et… 77% dans leur réseau professionnel. Dieu a décidément sa place en entreprise.

Tags:
entrepriseÉvangélisationtravail
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement