Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 08 août |
Saint Dominique de Guzman
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Au Latran, les anciens appartements des pontifes s’ouvrent au public

ITALY-LATERAN-PALACE-Antoine-Mekary-ALETEIA

Antoine Mekary | ALETEIA

Isabella H. de Carvalho - Camille Dalmas - publié le 15/12/21

Le palais du Latran, demeure historique des papes jouxtant la basilique romaine de Saint-Jean, fermé depuis 2011, a rouvert ses portes. Il accueille un nouveau parcours touristique, demandé par le pape François, avec pour la première fois un accès aux anciens appartements pontificaux de la "maison de l’évêque de Rome".

Visiter les appartements pontificaux du Latran, c’est ouvrir une des rares fenêtres existante sur la vie privée des pontifes d’antan. Un lieu de repos, de vie et de prière occupé pendant près de dix siècles par les successeurs de Pierre, leur cathèdre d’évêque du diocèse de Rome étant située dans la basilique de Saint-Jean de Latran. Jusqu’à présent, cet espace n’avait jamais été ouvert au public. 

Le mobilier de Paul VI

Les appartements sont composés de quatre pièces : une salle à manger, une chambre à coucher, une bibliothèque et une chapelle. Le peu de mobilier qu’on y trouve est celui qu’utilisait, lors de ses derniers passages, le pape Paul VI, le dernier a avoir décoré cet endroit. Seul son lit manque pour l’heure, apprend-on.

La simplicité de l’ameublement affichée respecte le protocole moderne de l’Église qui veut que les appartements papaux affichent une « élégance sobre ». Une façon de rappeler à son chef qu’il n’est qu’un prêtre au service de Dieu et de l’Église. Sur les quelques tableaux affichés aux murs, on reconnaît les silhouettes des anciens occupants des lieux : Paul VI donc, Jean Paul II ou encore Jean XXIII. Ce dernier était probablement le plus attaché aux lieux puisqu’il avait exprimé le souhait d’être enterré dans sa chapelle privée par attachement à son diocèse… mais avait finalement dû se résoudre à la nécropole papale de la basilique Saint-Pierre.

L’austérité sobre de l’appartement pontifical contraste avec la richesse des dix autres salles accessibles dans le Palais. Ornées de fines tapisseries et de peintures vives, surplombées de plafonds à fresques, elles racontent des siècles de présence des papes en ces lieux.

La salle où furent signés les fameux Accords

La plus importante, du point de vue de l’histoire de l’Église, est sans nulle doute la salle des Pontifes. Sur la partie supérieure des murs, dix-neuf papes ont été représentés, à commencer par le premier d’entre eux, saint Pierre. Mais cette salle est plus communément appelée aujourd’hui la « salle des Accords du Latran ». C’est en effet là que furent signés, en 1929, les accords du même nom, par le président du Conseil Benito Mussolini et le cardinal secrétaire d’État Pietro Gasparri.

Des accords concordataires qui mirent fin à 59 années de « question romaine » – découlant de la disparition des États pontificaux en 1870 – mais surtout qui créèrent officiellement l’État du Vatican. Ces accords sont aujourd’hui toujours en vigueur, même s’ils ont été en partie révisés en 1983 par l’Accord de la Villa Madame.

ITALY-LATERAN-PALACE
La salle des Accords du Latran.

Les autres salles racontent d’autres époques de l’histoire de l’Église : celle des Empereurs, quand ces derniers venaient à Rome être couronnés par les pontifes ; celle de Constantin, le premier à avoir embrassé la foi chrétienne, abandonnant celle des dieux païens. Plus loin, se trouvent la salle de David, puis celles de Salomon, d’Élie, de Samuel, de Daniel, racontant les vies des anciens rois et prophètes de l’Ancien Testament. Et après eux la Salle des Apôtres. Enfin, la salle de la Gloire ou des Saisons.

ITALY-LATERAN-PALACE
Image de la signature des Accords du Latran.

Selon Mgr Pierangelo Pedretti, prévôt du palais et prélat secrétaire général du vicariat du Rome, c’est « une expérience non seulement de visite culturelle, mais aussi d’évangélisation pastorale » que proposent ces lieux nouvellement aménagés.

Une reconversion demandée par François

C’est le pape François qui a demandé cette reconversion du palais du Latran dans une lettre de février 2021 adressée à son cardinal vicaire général, Angelo de Donatis. L’évêque de Rome y reconnaissait le travail de l’Église pour « promouvoir le fruit du génie et du savoir-faire des artistes, souvent témoignage d’expériences de foi et instruments pour rendre hommage à Dieu » et souhaitait que ces espaces jouent un rôle similaire. 

Le pape argentin a demandé au cardinal De Donatis de réaliser dans le palais du Latran « des expositions et des activités culturelles sous diverses formes et avec divers contenus » tout en « s’appuyant sur les nobles traditions artistiques dont s’enorgueillit l’Église ». Les salles et les appartements pontificaux seront ouverts au public le 13 décembre 2021. Les visites y seront conduites par des Missionnaires de la Divine Révélation.

Pou découvrir plus de photos des appartements, cliquez sur le diaporama :

Tags:
Pape FrançoisPatrimoineRome
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement