Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 27 janvier |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Écoutez Jean Paul II entonner son chant de Noël préféré

web-pope-john-paul-ii-smiling-trip-to-us-martin-athenstaedt-dpa-afp

© JOHN PAUL II Martin Athenstaedt | DPA | AFP

Marzena Devoud - publié le 19/12/21

Jean Paul II était très attaché aux traditions polonaises, comme celle de chanter avec ses proches des chants de Noël. Et tous les Polonais savent que son chant de Noël préféré est une ancienne berceuse "Oj Maluśki, Maluśki" (Mon petit, mon petit), mais peu savent que le Saint Père a composé lui-même quatre nouveaux versets. C’était au Vatican en 1981. Tout a été enregistré sur un magnétophone par un jeune étudiant… Aleteia vous propose de l'écouter.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Le pape Jean Paul II ne pouvait pas imaginer de célébrer Noël sans ses traditions polonaises : le partage de l’Oplatek, (un morceau de pain azyme béni), la crèche installée sous un grand sapin couronné d’une étoile et les chants de Noël (« Kolędy » en polonais), chantés avec ses proches pendant la veillée du 24 décembre, tradition qui se prolonge en Pologne jusqu’à la fête de la Présentation de Jésus au Temple, le 2 février. Dès son premier Noël passé au Vatican en 1978, le pape polonais a introduit toutes ces traditions au sein du Vatican, à commencer par l’installation du grand sapin place Saint-Pierre et les soirées (tardives) à chanter des chants de Noël en compagnie de ses proches.

À Noël 1981, des amis venus spécialement de Pologne, mais aussi des étudiants polonais suivant des cours à Rome, sont invités par le souverain pontife au Palais apostolique pour la traditionnelle soirée des « kolędy ». C’est le Pape qui donne le tempo en choisissant parmi les 500 chants qui existent ceux auxquels il est particulièrement attaché. À un moment, il entonne la célèbre berceuse datant du XVIIe siècle « Oj Maluśki, Maluśki », son chant de Noël préféré. Sa voix porte, il connaît tous les versets par cœur, les autres suivent.

Mais soudainement, il surprend tout le monde en prolongeant les paroles et en composant à l’improviste quatre nouvelles strophes, pleines d’humour qui réjouissent l’assistance. Par chance, tout a été enregistré sur le magnétophone d’un jeune prêtre étudiant à l’époque, le père Mieczysław Cisło, devenu plus tard évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Lublin (à l’est de la Pologne). Perdue pendant des années, Mgr Cislo a fini par retrouver la cassette. L’enregistrement dure 8 minutes, Jean Paul II commence à improviser à 5.38 min. Le chant commence avec ces paroles :

Oh, mon petit, mon petit comme un gant
Ou comme un morceau d’archer de violon

Chantez lui et jouez-lui de la musique
Au bébé tout petit
Chantez-lui, jouez-lui de la musique
Au bébé tout petit

Ne serait-il pas mieux pour toi de te laisser dorloter au ciel
Ton papa chéri, ne t’a pas chassé ni banni

Chantez lui et jouez-lui de la musique
Au bébé tout petit…

Écoutez en cliquant sur la flèche de l’image ci-dessous :

Tags:
NoëlPape Jean Paul IIpolognetraditions
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale