Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 21 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

La basilique Saint-Denis vandalisée à coups de barre de fer

shutterstock_1323158654.jpg

Shutterstock I Petr Kovalenkov

Basilique Saint-Denis.

Agnès Pinard Legry - publié le 09/01/22

Un homme a pénétré le 5 janvier dans la basilique Saint-Denis muni d’une barre de fer. Il a brisé trois statues et s’en est pris à plusieurs vitrines avant d’être interpellé.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Dernière demeure des rois de France, la basilique Saint-Denis a été le théâtre, mercredi 5 janvier, d’actes de vandalisme. Un homme, un marginal âgé d’une trentaine d’années, a pénétré dans l’édifice muni d’une barre de fer avec laquelle il a brisé trois statues de plâtre présentes dans des chapelles, celle de saint Denis, de sainte Geneviève et de saint Antoine. Il s’en est également pris à plusieurs vitrines dans lesquelles étaient exposées des objets religieux vendus sur place avant d’être rapidement interpellé. « Les trois statues abîmées sont des séries en plâtre relativement récentes, et sans valeur patrimoniale », a précisé le recteur de la basilique, le père Jean-Christophe Helbecque. « Aucune parole ni aucun geste de menace n’a été proféré et aucun blessé n’est à déplorer. »

Il se serait rendu dans la basilique une première fois où il se serait vu refuser l’accès à un espace derrière l’autel, au niveau du chœur, interdit au public. Il serait donc revenu un peu plus tard, muni d’une barre de fer. Célèbre pour abriter les tombeaux des rois des France, la basilique Saint-Denis, joyaux de l’art gothique, avait déjà été vandalisée en mars 2019. Des vitraux ainsi que l’orgue avaient été détériorés.

Tags:
Basiliquesaint Denisvandalisme
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement