Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 07 juillet |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Ces freins à la rencontre amoureuse : des blessures non cicatrisées

miniwide I Shutterstock

Bérengère de Portzamparc - published on 29/01/22

La relation amoureuse peut être entravée par ses propres freins intérieurs, alors que l’on ne rêve que d’une chose: voir la relation grandir et s’épanouir. Aleteia a interrogé Hélène Chavanne, conseillère conjugale et familiale, qui donne des pistes pour avancer. Elle revient aujourd’hui sur les blessures anciennes. (2/3)

Les blessures anciennes ont-elles un impact sur la vie de couple? De quels types de blessure parle-t-on? Comment les surmonter? Hélène Chavanne est conseillère conjugale et familiale depuis 17 ans au Cabinet Raphaël en région parisienne. Elle accompagne notamment des jeunes adultes dans leur vie affective.

Aleteia : En quoi des blessures anciennes peuvent-elles affecter la vie de couple ? 
Hélène Chavanne : Lorsqu’on a vécu une rupture sentimentale douloureuse, il peut y avoir une blessure profonde, un sentiment de trahison après s’être engagé sincèrement et finalement avoir été déçu. J’ai été blessé par l’autre, il m’est alors difficile de faire de nouveau confiance à quelqu’un. Pour se protéger, la personne reste alors sur la réserve voire la méfiance, et ne se tourne plus vers l’autre. Or si elle garde cette souffrance pour elle, si elle n’en parle pas, elle ne pourra pas avancer. Pour cela, il faut prendre le temps de fermer la porte de ses relations précédentes, prendre du recul dessus, afin d’en tirer des éléments pour une meilleure connaissance de soi. 

Comment faire pour prendre du recul après une rupture douloureuse ?
Qu’est-ce que j’ai appris de moi ? Quelle est ma responsabilité dans cet échec ? Comment ai-je vécu cet échec ? De quoi aurai-je eu besoin ? En se posant ces questions, et en tâchant d’y répondre, c’est un cadeau que l’on se fait pour la relation à venir, pour mettre toutes les chances de son côté pour que celle-ci réussisse, et que le passé n’interfère plus. Il faut aussi savoir reconnaître sa part de responsabilité. Si la relation n’a pas tenu, c’est qu’elle était néfaste pour les deux, il est donc important d’en faire une relecture pour avancer, pour ne pas retomber dans le même piège, pour se connaître davantage et se respecter.  Il est bon de prendre le temps de cicatriser ses blessures, pour repartir sur des bases saines, avec une meilleure connaissance de soi, ce qui apporte ensuite une plus grande liberté dans ses choix futurs. 

Y-a-t-il d’autres types de blessures (famille, société..) qui peuvent être un frein à la rencontre amoureuse ?
Oui, et c’est un constat que nous sommes nombreux à faire aujourd’hui. Certaines blessures, autre qu’une rupture sentimentale, ont aussi un rôle dans les échecs amoureux. Que ce soit des échecs familiaux (divorce…), mais aussi le développement de la pornographie dans la société. Le porno se banalise et dans mes entretiens, je rencontre de plus en plus ce problème qui devient un vrai frein pour rencontrer l’autre.

La pornographie brouille les relations, elle favorise les pulsions, la violence et la méfiance vis-à-vis de l’autre. La relation est perçue alors comme une simple consommation et elle efface la notion de respect de l’autre. Tout ce qui fait la beauté d’une rencontre, la joie, la simplicité, le respect, est nié par la pornographie, il est indispensable d’en prendre conscience.

Tags:
Couple
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement