Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 24 mai |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Les incohérences de l’Église « sont en réalité nos incohérences », affirme le Pape

POPE FRANCIS AUDIENCE PAUL VI HALL

Antoine Mekary | ALETEIA

I.Media - published on 16/02/22

Le pape François a encouragé les fidèles, lors de l’audience générale du 16 février 2022, à aimer l’Église, avec ses limites mais aussi sa "sainteté".

Les incohérences de l’Église « sont en réalité nos incohérences », a affirmé le pape François lors de l’audience générale du 16 février 2022, dans la Salle Paul VI du Vatican. Il a encouragé les fidèles à aimer l’Église, avec ses limites mais aussi sa « sainteté ».

Dans cette douzième et dernière catéchèse sur saint Joseph, le Pape a médité sur son titre de « patron de l’Église » et sur sa mission de « gardien » de Jésus et Marie. Cette mission est celle de tout chrétien, a-t-il souligné : « Protéger la vie, la sienne, celle des autres et celle de l’Église ».

L’Église c’est nous tous.

Improvisant quelques paroles, le chef de l’Église catholique a exhorté les fidèles à « protéger le développement humain, protéger l’esprit humain, protéger le cœur humain, protéger le travail humain ». Et d’inviter à se remettre en question : « Moi, quand j’ai un problème avec quelqu’un, est-ce que je cherche à le protéger ou est-ce que je le condamne tout de suite, je lui tire dessus et je le détruis ? »

À une époque où il est « commun » de critiquer l’Église, le Pape a fait observer que ses nombreuses incohérences et ses péchés « sont en réalité nos incohérences, nos péchés ». Car l’Église, a-t-il insisté, « ce n’est pas le petit groupe proche du prêtre qui commande tout, non, l’Église c’est nous tous ».

« Demandons-nous si, du fond du cœur, nous aimons l’Église », a encore invité l’évêque de Rome. Si le chrétien doit pouvoir « dire ce qui ne va pas », il doit aussi « reconnaître tout le bien et la sainteté qui sont présents en elle ». L’Église a « de nombreuses limites » mais aussi « une grande volonté de servir et d’aimer Dieu », a estimé le Pape.

François a exhorté à prier saint Joseph lorsque « nos erreurs deviennent un scandale », là où « la persécution empêche l’annonce de l’Évangile », là où « les moyens matériels et humains sont rares ». Il a conclu par cette prière lue avec les participants à l’audience : 

Salut, gardien du Rédempteur, 
époux de la Vierge Marie. 
À toi Dieu a confié son Fils ; 
en toi Marie a remis sa confiance ; 
avec toi le Christ est devenu homme. 
Ô bienheureux Joseph, montre-toi aussi un père pour nous, 
et conduis-nous sur le chemin de la vie. 
Obtiens-nous grâce, miséricorde et courage, 
et défends-nous de tout mal. Amen. 

Par cette douzième méditation sur la figure de saint Joseph, le pape a achevé son cycle de catéchèses initié le le 17 novembre dernier. Ces catéchèses, a-t-il expliqué, complètent la lettre apostolique Patris corde, publiée le 8 décembre 2020 pour le 150e anniversaire de la déclaration de saint Joseph comme « Patron de l’Église catholique » par le bienheureux Pie IX. À cette occasion, le pape François avait dédié une année à saint Joseph, qui s’est conclue le 8 décembre 2021.

Tags:
Audience généralePape Françoissaint joseph
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement