Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 27 janvier |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le lent chemin de pardon de Roseline Hamel

Article réservé aux membres Aleteia Premium
ROSELINE HAMEL

AFP

Agnès Pinard Legry - publié le 17/02/22 - mis à jour le 23/02/22

Rappelant sa volonté d’écarter "la haine qui détruit notre humanité", Roseline Hamel, la sœur du père Jacques Hamel, a livré au quatrième jour du procès de l’attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray son témoignage. Un chemin de Vie mâtiné de souffrance mais aussi de pardon.

Elle n’a rien caché de la souffrance qui l’habite. Roseline Hamel, la sœur du père Jacques Hamel, a pu raconter près de six ans après les faits, devant la cour d’assises spéciale de Paris, qui était son frère, ce qu’elle a traversé et ce qu’est sa vie aujourd’hui. « La souffrance de sa disparition, dans ces conditions, persiste. Ce fut une déchirure pour nous tous et elle est permanente. »

J’ai demandé à Marie de me donner sa force que je puisse marcher dans les pas de mon frère comme elle avait marché dans ceux de ton fils pour porter message de paix et d’amour.

Quand elle est rentré chez elle après l’assassinat de son frère, c’est dans l’église d’à côté, au pied d’une statue de la pietà, qu’elle a cherché du réconfort. « Marie a vécu le martyre de son fils sans pouvoir intervenir. Je lui ai demandé de me donner sa force que je puisse marcher dans les pas de mon frère comme elle avait marché dans ceux de ton fils pour porter un message de paix et d’amour. »

Dans les mois qui suivent, alors qu’on ne cesse de lui demander si elle a pardonné, Roseline Hamel se demande qui pourrait souffrir plus qu’elle. « Je sais bien que la souffrance ne se compare pas, ne se hiérarchise pas », reconnaît-t-elle. « Mais quelques mois plus tard j’ai eu ma réponse. Je suis une maman, j’ai eu quatre enfants. Une autre femme a eu quatre enfants et en a perdu un le 26 juillet 2016. » Il s’agit d’Aldjia Kermiche, la mère de l’un des deux assaillants. « Quand j’ai eu le plaisir de la rencontrer elle m’a ouvert la porte en me demandant pardon », raconte-t-elle. « Je lui ai répondu que ce n’était pas ça que je voulais d’elle mais que nous apprenions à gérer notre douleur ensemble, je voulais l’aider. C’est ainsi que j’ai trouvé mon chemin de vie ». Depuis près de six ans Roseline Hamel se reconstruit mais ne cache rien de sa souffrance. « Nous nous reconstruisons par morceaux, façon puzzle. Mais cela reste fragile. »

Le pardon, chemin de vie

À la fin de sa déclaration, Roseline Hamel trouve la force de se tourner vers le box des accusés pour leur dire : « Vous n’aurez pas ma haine […] cette haine qui détruit l’humanité ». Mais aussi pour dire sa foi, ce en quoi elle croit : « C’est avec l’amour que Dieu nous a confié, ce magnifique don d’amour, que l’on construit la paix, la liberté, la fraternité. »

« Le pardon a une force qui déplace les montagnes », conclut-t-elle. « Des montagnes d’épreuves. Porter ce message de pardon c’est désormais mon chemin de Vie. » Des mots qui, comme ceux de Guy Coponet le matin même, ont su toucher le cœur des personnes présentes dans l’audience. « Merci pour ce beau témoignage plein d’émotion contenue, perceptible, d’espoir et de générosité », a salué le président de la cour d’assises spéciale. Un remerciement également formulé par l’avocate générale : « Merci pour cette déposition touchante, forte, pleine de justesse et d’humanité. »

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
Jacques HamelJusticePardonprocèsSaint Etienne Du Rouvray
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale