Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 07 juillet |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Aujourd’hui, chacun peut devenir « kaori »

CHARITY

Basilio Dovgun | Shutterstock

Véronique Fayet - published on 19/02/22 - updated on 19/02/22

Ancienne présidente du Secours catholique, Véronique Fayet présente l’association d’épargnants responsables "Kaori", fondée pour conjuguer épargne de précaution et épargne de conviction.

« Kaori », cela vous dit quelque chose ? Une tribu amérindienne, un nouveau réseau social ? Non les kaoris sont des conifères que l’on trouve surtout en Nouvelle Zélande et qui ont la particularité d’être solidaires entre eux, grâce à leur réseau racinaire. Quand l’un d’eux est malade ou affaibli, les plus vigoureux le nourrissent. « Kaori » est donc le symbole d’un réseau de solidarité discret et souterrain, mais très efficace. C’est ce nom que le Secours catholique a choisi pour une association d’épargnants responsables qui souhaitent que leur épargne ait du sens et que la finance ne soit plus une fin en soi mais un moyen au service du bien commun. Une belle utopie ? Non, une réalité depuis quelques jours.

La presse financière salue l’événement avec enthousiasme. « C’est un nom que l’on n’attendait pas dans le petit monde de l’épargne : le Secours catholique, acteur de poids dans la lutte contre la pauvreté, se lance dans la finance responsable » souligne Le Figaro ; « Dans sa volonté de réduire toutes les causes de pauvreté, l’institution a décidé de s’attaquer de front à la finance » relève L’Agefi ; « C’est une première en France : l’ONG chrétienne dédiée à la lutte contre la pauvreté lance une association d’épargnants en assurance-vie spécialisée dans l’investissement économiquement et socialement responsable » salue Boursier.com. Oui, nous sommes convaincus que la finance peut transformer le monde ; nous sommes convaincus que beaucoup ont envie de s’engager pour que leur épargne incite les banques et les entreprises à être plus respectueuses de l’environnement et des droits des personnes les plus fragiles, en France et dans le monde. Le moment est favorable !

Chacun peut devenir « kaori », jeune ou moins jeune, gros ou petit épargnant.

Chacun peut devenir « kaori », jeune ou moins jeune, gros ou petit épargnant : il suffit de s’acquitter d’une cotisation annuelle de 20 euros et d’épargner au moins 500 euros sur un contrat d’assurance-vie. Cette adhésion donne le droit de participer à la vie de l’association et notamment de voter pour choisir les placements les plus éthiques selon trois critères : l’environnement, les droits de l’homme et la gouvernance. Un comité d’éthique, en dialogue avec les professionnels du cabinet Amadeis, ajustera ces choix tous les six mois. Nous voulons ainsi montrer qu’il est possible de conjuguer épargne de précaution, avec une rémunération juste, et épargne de conviction, respectueuse des valeurs de l’enseignement social de l’Église.

Cet engagement est l’aboutissement d’une longue réflexion du Secours catholique. En 2018, un rapport très fouillé préconisait de remettre la finance au service du bien commun par une régulation internationale, aussi nécessaire qu’improbable, mais aussi en redonnant du pouvoir aux citoyens. La même année, le Vatican avait publié une note « sur certains aspects du système économique et financier » invitant tous les catholiques à un discernement éthique sur les dysfonctionnements du système économique actuel. Ce texte assez technique était sans doute passé inaperçu mais il est urgent de le relire et de poser des actes concrets, en devenant « kaori », c’est-à-dire épargnant responsable et solidaire !

Tags:
argentsolidarité
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement