Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 24 mai |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Comment accepter la perte d’autonomie ?

Article réservé aux membres Aleteia Premium
old person

Shutterstock

Anna Ashkova - published on 22/02/22

La perte d’autonomie est le résultat naturel du vieillissement, même si elle peut survenir aussi suite à un accident ou une maladie. Difficile à accepter par certaines personnes, elle peut cependant être anticipée et vécue sereinement sous le regard du Seigneur.

La meilleure façon de ne pas subir la perte d’autonomie, qui va souvent de pair avec le vieillissement, est de l’anticiper, comme l’indique à Aleteia Véronique Verges-Cousin, médecin gériatre au sein de la Maison des Aînés et des Aidants à Paris. « La perte d’autonomie n’arrive pas d’un coup. La personne devient petit à petit fragile : perte de mobilité avec des chutes, troubles cognitifs débutants, oublis, incontinences. Il lui devient impossible de faire certains actes comme gérer son administratif sans difficulté, prendre les transports en commun sans appréhension, conduire sa voiture, gérer ses traitements et sa prise de médicaments… C’est que l’on appelle des activités instrumentales. Puis, il y a aussi l’autonomie de mobilité, c’est-à-dire l’impossibilité de marcher, de s’habiller, de faire sa toilette. Toutes ces fragilités peuvent se prévenir », rassure la spécialiste.  

Tout d’abord, il est important de faire des bilans de fragilité afin d’éviter des maladies ou des facteurs précipitants qui vont conduire à la perte d’autonomie. La prévention passe entre autres par une bonne nutrition, un contrôle auditif et visuel, une prise de vitamines dont la vitamine D. « Il faut voir du monde pour rompre le lien et la solitude et surveiller sa mobilité (s’inscrire dans un club de gym, avoir un bon chaussage, etc). Ne pas avoir peur d’installer une barre d’appui de sécurité dans sa salle de bain. Il en est de même des tâches qu’on ne peut plus trop effectuer comme le ménage ou le jardinage. Petit à petit, on peut faire appel à une femme de ménage ou à un jardinier », préconise Véronique Verges-Cousin.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?.

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

220 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
vieillesse
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement