Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 24 septembre |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

[RECETTE] Les « zeppole » de la saint Joseph

shutterstock_599309303.jpg

Sabino Parente I Shutterstock

Les "zeppole di San Giuseppe".

Mathilde de Robien - publié le 18/03/22

Les "zeppole di San Giuseppe", beignets frits et fourrés à la crème pâtissière, sont une spécialité italienne confectionnée en l’honneur de saint Joseph, fêté le 19 mars.

S’il n’est pas férié, le 19 mars est tout de même un jour de fête en Italie. C’est la saint Joseph, et, par extension, la fête de tous les pères. Ce jour-là, les italiens confectionnent des petites pâtisseries appelées « zeppole di San Giuseppe », « sfinge » ou encore « sfinci », offertes notamment aux pères de famille. Les « zeppole di San Giuseppe » auraient été créés dans un couvent de Naples en 1837. Il s’agit de beignets préparés à base de pâte à choux frite et légèrement sucrée, fourrés à la crème pâtissière et surmontés traditionnellement d’une griotte.

Graziella, française amoureuse de l’Italie et d’un italien, et installée dans la région des Pouilles, partage sa recette sur son blog reconnu L’Italie dans ma cuisine.

Pour environ 8 zeppole de 8 cm de diamètre.

Ingrédients

Pâte à chou :

150 grammes de farine

40 grammes de sucre

250 ml d’eau

70 grammes de beurre

3 œufs

le zeste d’un citron

une pincée de sel 

Crème pâtissière :

1/4 de lait

2 jaunes d’œufs

50 grammes de sucre

30 grammes de farine

1/2 bâton de vanille

60 grammes de chocolat en poudre ou en carré pour les amateurs de la version chocolatée

une pincée de sel

Finition : 8 cerises amarena ou confites, et sucre glace.

1Préparer la crème pâtissière

Dans une casserole, faire chauffer le lait avec le demi bâton de vanille fendu en deux dans le sens de la longueur. Ajouter le sel. Dans un saladier, battre les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Déposer la farine puis ajouter le lait bouillant peu à peu, sans le bâton de vanille. Bien mélanger. Remettre sur feu moyen, mélanger jusqu’à ce que la crème épaississe en faisant attention que le fond ne brûle pas. Réserver au frais couvert d’un papier film transparent touchant la surface, évitant ainsi la formation d’une croûte sur la crème (si vous souhaitez réaliser un goût chocolat, diviser vos mélanges sucre-œufs et lait-vanille dans deux récipients différents et déposer dans chacun la moitié de la farine avant de remettre sur le feu pour épaissir).

2Réaliser la pâte à chou

Dans une casserole, faire fondre à feu moyen le beurre coupé en morceaux avec l’eau et le sel. Mélanger avec une cuillère en bois. Une fois le beurre fondu, ôter la casserole du feu et ajouter en une seule fois la farine tamisée. Remettre sur feu doux et bien mélanger durant 8 à 10 min, la pâte se détachera de la casserole, vous pourrez cesser la cuisson. Hors du feu ajouter le sucre, mélanger. Déposer le zeste râpé d’un citron, mélanger à nouveau, puis ajouter un premier œuf. Bien mélanger puis ajouter l’œuf suivant. Continuer ainsi jusqu’au troisième œuf.

Déposer votre pâte à chou dans un sac à poche muni d’une douille étoilée. Former des ronds à deux étages en laissant un petit trou au milieu. Déposer au four préchauffé à 190° et laisser cuire environ 35 minutes.

3Et pour finir…

Laisser refroidir les zeppole. Mettre votre crème pâtissière dans un sac à poche muni d’une douille étoilée. Déposer sur la surface d’un côté de la zeppola la crème pâtissière à la vanille, sur l’autre côté la crème pâtissière au chocolat. Ajouter enfin la cerise sur l’une des extrémités rejoignant les deux crèmes. Vous pouvez saupoudrer de sucre glace si vous le souhaitez.

Tags:
ItalierecetteSaint Joseph
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement