Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 20 juin |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Faut-il renoncer à la sexualité pendant le Carême ?

SEKS

NotarYES | Shutterstock

Anna Ashkova - publié le 31/03/22

Si certains se privent de relations sexuelles durant les 40 jours du Carême, cela n’est en aucun cas imposé par l’Église catholique.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

La période du Carême met particulièrement l’accent sur le jeûne, l’aumône et la prière. Mais c’est aussi un temps de pénitence et d’abstinence, donc de privation. C’est pourquoi certaines personnes se posent à juste titre la question : faut-il se priver de relations sexuelles au même titre que de chocolat ?

Si cette pratique existait bel et bien au Moyen Âge, comme le signale le médiéviste Jean Verdon dans son livre Étonnant Moyen Âge (éd Perrin), aucun texte officiel de l’Église n’a jamais mentionné l’obligation de l’abstinence sexuelle durant le Carême. En revanche, l’Église demande bien à tous les fidèles âgés de 14 à 60 ans de faire pénitence et de s’abstenir « de viande le Mercredi des Cendres et le Vendredi de la Passion et de la Mort de Notre Seigneur Jésus Christ » (cf. CIC, n° 1251). 

Il n’en demeure pas moins que si l’Église n’a jamais enjoint les fidèles à l’abstinence sexuelle, question aussi délicate qu’intime, les chrétiens qui le souhaitent peuvent en faire leur effort de Carême. Mais attention, il faut que cette résolution soit le fruit d’une décision commune comme le dit saint Paul : « Ne vous refusez pas l’un à l’autre, si ce n’est d’un commun accord et temporairement » (1 Co. 7, 5). Et si d’autres décident au contraire de ne pas se priver de relations sexuelles pendant le Carême, ils sont libres de le faire. 

Tags:
CarêmeCoupleSexualité
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement