Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 01 octobre |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Un drôle de food truck s’est installé place Saint-Pierre 

FOOD-TRUCK-AUTISME-VATICAN-IMEDIA.jpg

Isabella H. de Carvalho I IMedia

Le food truc de PizzAut installé place Saint-Pierre, vendredi 1er avril.

Isabella H. de Carvalho - publié le 01/04/22

Après une audience privée avec le pape François ce vendredi 1er avril, des jeunes autistes travaillant dans la restauration sont allés proposer des repas aux pauvres de Saint-Pierre. Reportage.

Malgré le ciel gris et pluvieux, la place Saint-Pierre était à la fête ce vendredi 1er avril. Sous la colonnade du Bernin, des jeunes autistes préparent et servent des pizzas, des sandwichs et des gâteaux aux sans-abri du quartier. Ces jeunes, membres de la Fondation italienne pour l’autisme, sortent tout juste d’une audience privée avec le pape François, organisée à la veille de la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, le 2 avril.

« C’est agréable de pouvoir offrir un repas chaud à des personnes qui sont souvent marginalisées ou oubliées », confie Gabriele Nughes, autiste. À 22 ans, il est responsable des serveurs à PizzAut, une pizzeria de l’arrière-pays milanais où œuvre une dizaine de jeunes autistes pizzaïolos, serveurs ou encore barmen. Pour marquer leur passage au Vatican, ils ont emmené leur « food truck » rouge et noir, le “PizzAutObus”, sur la place Saint-Pierre. « C’est très beau, c’est une opportunité vraiment unique », glisse encore Gabriele, vêtu d’un tablier rouge sur lequel sont floqués les slogans : « Nourrissons l’inclusion » et « Ne piétinons pas les rêves ».

FOOD-TRUCK-AUTISME-VATICAN-IMEDIA-1.jpg

Sous les colonnes, aux côtés de PizzaAut, se trouve également BreakCotto, une coopérative sociale qui emploie des jeunes autistes pour fournir et gérer des distributeurs automatiques dans les hôpitaux, les écoles, les bureaux et autres lieux publics. Ce matin, ils distribuent des sandwiches et des gâteaux aux personnes vulnérables qui viennent régulièrement à Saint-Pierre pour bénéficier de douches ou de repas. Ils ont voulu « donner le bon exemple en proposant le déjeuner puis le dîner aux personnes en difficulté », explique Don Andrea Bonsignori, fondateur de BreakCotto. Derrière lui, toute l’équipe s’active pour s’assurer que personne ne manque de rien.

Et du côté des personnes de la rue, le service est de qualité ! « Je suis très heureux aujourd’hui, c’est un bon repas qu’ils ont apporté ! », s’exclame l’une d’elles, après avoir mangé une part de pizza Margherita. D’autres, assises sur les marches de la colonnade, en redemandent, le sourire aux lèvres. Immédiatement, un serveur de PizzAut accourt.

Des « sujets » et pas seulement des « objets de soins »

Lors de l’audience qui a eu lieu peu de temps avant, le pape François a salué l’initiative de ces personnes autistes. Les personnes handicapées doivent être « sujets » et non pas seulement « objets de soins », a-t-il souligné, heureux qu’elles puissent aller servir les pauvres. « Je ne pensais pas que je le rencontrerais un jour dans ma vie », confie Gabriele, qui se dit impatient de raconter cette expérience à ses parents, amis… « À tout le monde », renchérit-il. 

« C’était magnifique et émouvant, je ne tenais presque plus sur mes jambes », souffle pour sa part Filippo Miserere, jeune homme de 20 ans portant des boucles d’oreilles. Avant que le pape ne prenne la parole, c’est lui qui a prononcé un discours au nom de tous les jeunes qui, comme lui, sont atteints d’autisme. 

L’évêque de Rome a répondu en soulignant l’importance de soutenir le « projet de vie » des personnes handicapées et de mettre « la fraternité au centre de l’économie ». Le pape François « a exprimé quelques concepts simples mais très efficaces », conclut Paolo, le père de Filippo, soulignant que le pontife peut être « une grande caisse de résonance sur ce sujet dont on parle toujours trop peu ».

Tags:
autisme
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement