Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 28 janvier |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Chine : dix prêtres ont disparu depuis le début de l’année

CHINESE MASS

Johannes EISELE | AFP

Photo d'illustration.

Agnès Pinard Legry - publié le 06/05/22

Au moins dix prêtres, tous appartenant à la communauté clandestine (non officielle) de Baoding (Hebei), à l’est de la Chine, ont disparu depuis janvier 2022, emmenés par la police chinoise.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Disparitions inquiétantes. Au moins dix prêtres, tous appartenant à la communauté clandestine (non officielle) de Baoding (Hebei), à l’est de la Chine, ont disparu depuis janvier 2022, rapporte Asianews. Ils ont été emmenés par la police chinoise. Sans nouvelles d’eux, leurs fidèles luttent en vain pour obtenir des éclaircissements. D’autres prêtres encore libres de cette province où l’Église clandestine est bien présente craignent d’être arrêtés prochainement.

Le type de détention auquel ces prêtres sont soumis s’appelle « guanzhi » : il ne s’agit pas d’une prison physique à proprement parler mais d’une restriction des mouvements et des activités ainsi que d’une participation forcée à des séances politiques dans le but de les contraindre à rejoindre l’Église officielle. Un ralliement qui implique leur adhésion et au Parti communiste chinois. La loi chinoise autorise le « guanzhi » jusqu’à trois ans, sans qu’aucune accusation ne soit déposée. 

Adhésion au parti communiste

Alors que l’évêque, Mgr James Su Zhimin, est aux mains de la police depuis au moins 25 ans, la communauté clandestine a été mise à rude épreuve par l’accord entre la Chine et le Saint-Siège sur les nominations de nouveaux évêques. Selon le média, cet accord est utilisé par le gouvernement chinois comme « preuve » que le Vatican épouserait la ligne du Parti en faveur d’un contrôle total de l’Église. Il oblige ainsi tous les prêtres à professer leur adhésion au Parti et leur appartenance à l’Église officielle. Ceux qui ne le font pas subissent la détention. 

Tags:
ChineLiberté religieuse
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale