Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 28 septembre |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Personne ne s’attendait à ce qu’il réussisse à conduire sa fille à l’autel

Mario Giovanni and Hannah Chiametti

© Fondazione Don Carlo Gnocchi Onlus

Silvia Lucchetti - publié le 07/06/22

Giacomo Chiametti s'est longtemps "entraîné" pour accompagner sa fille à l'autel le jour de son mariage à l'aide d'un déambulateur. Et il a réussi, à la grande émotion des proches et amis présents.

Sur le profil Facebook d’une fondation catholique italienne « Don Gnocchi » (Fondazione Don Gnocchi) a été publiée il y a quelques jours une vidéo touchante d’une cérémonie de mariage qui a eu lieu récemment à Milan. La mariée a été conduite à l’autel par son père, Giacomo Chiametti, qui souffre de sclérose latérale amyotrophique.

La persévérance d’un père

Derrière ce petit mais grand exploit se cachent la persévérance et l’amour paternel. Grâce au travail des physiothérapeutes avec lesquels il s’est « formé », l’homme a accompagné sa fille en la conduisant le long de l’allée de la chapelle jusqu’à son fiancé qui l’attendait devant l’autel.

Hannah, qui vit dans le Michigan depuis des années, a décidé de se marier en Italie car, en ce jour spécial, elle voulait avoir son père à ses côtés. Elle n’avait pas pu voir ces deux dernières années en raison de la pandémie. Le jour de son mariage, le 3 mai, Giacomo lui a fait une incroyable surprise. Il a attendu à la porte de l’église, et lorsque sa fille s’est approchée, avec l’aide de deux physiothérapeutes, il s’est levé de son fauteuil roulant et, s’appuyant sur un déambulateur, a lentement avancé dans la chapelle.

« Lorsque mon père me conduisait à l’autel, je lui ai chuchoté à l’oreille de marcher plus lentement, je voulais tellement voir chacun de ses pas. En plus, moi-même j’avais peur de marcher sur ma robe. » Hannah n’a rien eu à lui demander : le visage illuminé de bonheur, elle a suivi le rythme de son père.

Grâce à la volonté de son père et au travail des physiothérapeutes qui lui faisaient de l’exercice tous les jours depuis plusieurs semaines il a pu réaliser son rêve. Si la maladie ne lui permet pas de parler, son cerveau fonctionne parfaitement et il peut communiquer avec les autres par ordinateur. D’ailleurs, c’est ainsi qu’il a écrit une lettre au pape François où il lui confiait que ses enfants sont la chose la plus importante pour lui : « Ce sont eux qui me maintiennent en vie et me donnent la force de me lever chaque jour. Je suis très heureux quand ils me rendent visite. »

Les proches et amis du couple ont été invités à la célébration, ainsi que le personnel de la maison de retraite où le père de la mariée vit depuis 2012. Le chef de service, le docteur Guy Devalle, comme son infirmière Daniela Giudici et les physiothérapeutes Elisabetta, Luisa et Paolo se souviennent du mariage d’Hannah : « Giacomo le voulait de toutes ses forces. Il voulait surprendre sa fille, qui ne s’y attendait pas du tout. On a passé des semaines à s’y préparer, à s’entraîner. Ce n’était pas facile pour lui, mais il a réussi. Il y avait un effort sur son visage, mais dans ses yeux nous avons vu un bonheur qui nous a tous touchés ».

Tags:
maladieMariage
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement