Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 01 octobre |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : Un « nettoyage ethnique » en cours au Nigeria ?

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Msza w katolickim kościele św. Karola w Kano w Nigerii

AP/Associated Press/East News

La rédaction d'Aleteia - publié le 07/06/22 - mis à jour le 07/06/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Mardi 7 juin 2022

1 – « Au Nigéria, le nettoyage ethnique est en cours », s’alarme un nonce nigérian à l’ONU
2 – Que doit changer l’Église ? La réponse de deux théologiens allemands
3 – La béatification de deux martyrs capucins réconforte les chrétiens du Liban
4 – Le témoignage de l’évêque anglicane de Londres sur la foi de la reine d’Angleterre
5-  La reconversion du Père José Apeles, ancienne vedette de la TV

1Au Nigéria, le « nettoyage ethnique » est en cours, s’alarme un nonce nigérian à l’ONU

« Nous sommes face à une autre étape atroce d’un génocide ». MgrFortunatus Nwachukwu, archevêque nigérian de 61 ans, travaille au service diplomatique du Saint-Siège depuis près de 30 ans. Réagissant au nouveau massacre de chrétiens qui s’est déroulé dimanche non loin de son diocèse d’origine, celui qui est depuis un an en poste à Genève en tant qu’Observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies confie sa douleur devant ces crimes qui s’apparentent pour lui à un « nettoyage ethnique ». «  Les razzias, exactions et violences des Peuls ont aggravé le climat de terreur dans un pays déjà ravagé par la violence terroriste, et dans lequel l’Église catholique continue de payer le prix fort », s’indigne-t-il. Pour lui, les Peuls – des nomades musulmans – se sont attaqués à une église car « il n’y a pas de structure plus forte et plus articulée dans le pays que l’Église catholique ». Le diplomate, qui a déjà tenté d’alerter sur ces atrocités, s’active pour que la communauté internationale se saisisse enfin du dossier.

Il Mattino, italien. 

Deux théologiens allemands se demandent ce qu’il faut changer dans l’Église catholique sur le site de théologie Feinschwarz. Selon eux, il y a un « déficit fondamental de crédibilité » parce qu’elle peine à intégrer les acquis « anti-totalitaires » des droits de l’homme. L’Église, insistent-ils, doit être en mesure d’accepter les personnes laïques qui n’ont initialement rien à voir avec Dieu, la religion ou l’Église. Son service divin, estiment-il dès lors, doit être envisagé comme un service aux personnes et à la société. Cet engagement, concluent les deux Allemands, a pour “terreau” la laïcité, et doit donc impliquer un changement de rapport au leadership, non des “pleurnicheries” sur un passé nostalgique considéré par eux comme une “glorification de l’absolutisme” et un “système de gouvernement patriarcal”.

Feinschwarz, allemand

3La béatification de deux martyrs capucins réconforte les chrétiens du Liban

“Grande joie pour les Capucins, pour le vicariat, pour l’Église et le Liban”. Mgr César Essayan, vicaire apostolique de Beyrouth pour les catholiques de rite latin au Liban, salue en ces termes la béatification – le 4 juin – des religieux capucins Léonard Melki et Thomas Saleh, morts martyrs dans le contexte de l’effondrement de l’Empire ottoman. Leur béatification est “une belle nouvelle pour un pays qui gît sous le poids de son histoire et des circonstances”, fait observer le magazine Terre Sainte. La célébration présidée par le cardinal Marcello Semeraro, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, a eu lieu en présence de nombreux représentants catholiques mais aussi d’autres confessions chrétiennes. Le président du Liban, Michel Aoun, a estimé que cette cérémonie de béatification “affirm[ait] au monde entier que le Liban demeure au cœur des préoccupations de l’Église et qu’il restera le pays de la sainteté”. Le chef de l’État a aussi exprimé l’espoir que le pape visitera bientôt le pays du Cèdre. “Laissons de côté les voix de nos intérêts personnels, factionnels, partisans et sectaires, afin d’entendre ce que l’Esprit nous dit”, a encouragé pour sa part le patriarche Bechara Raï, lors d’une messe d’action de grâce au lendemain de la cérémonie de béatification.

Terre Sainte, français

4Le témoignage de l’évêque anglicane de Londres sur la foi de la reine d’Angleterre

L’évêque anglicane de Londres, Dame Sarah Elizabeth Mullally, se confie sur la messe qu’elle a célébrée pour le 70e anniversaire du règne d’Elizabeth II. Cette évêque, qui fut infirmière avant d’entrer dans les ordres lors de l’ouverture du sacerdoce aux femmes dans l’Église anglicane, a endossé les parements liturgiques de son prédécesseur en 1935, conçus pour le Jubilé d’argent (25 ans de règne) du roi George V, le grand-père de la reine actuelle. Elle reconnaît que ces ornements sont “fatigants à porter car on ne pensait pas, alors, à un évêque femme”. En comprenant l’absence de la reine pour raison de santé, mais certaine que la reine a suivi la cérémonie à la télévision, elle confie que “c’est justement sa foi qui ouvre ce sourire sur son visage”, qui ne fait qu’un avec “la vocation, qu’elle ressent profondément, de faire son devoir de guider le pays aussi sur le plan moral”. Dans sa conduite du Royaume-Uni comme du Commonwealth dans toute sa diversité culturelle et religieuse, “la reine a une vision très ouverte et le talent de parler au cœur des gens, guidée par la lumière de la foi”, explique l’évêque. 

Corriere della Sera, italien

5La reconversion du Père José Apeles, ancienne vedette de la TV

Le Père José Apeles fut une figure “iconique” de la culture populaire espagnole à la fin du XXe siècle, intervenant dans de nombreux débats télévisés et même dans des émissions pour enfants. Ordonné prêtre à Rome en 1993 dans la mouvance traditionaliste, cet homme érudit mais instable a finalement été désavoué par la Conférence épiscopale espagnole, qui a déclaré qu’il exerçait son sacerdoce en dehors de toute juridiction. Il a progressivement participé à des émissions de plus en plus polémiques, notamment lors des débuts de la télé-réalité. Une grave dépression et un penchant vers l’alcool l’ont ensuite amené à vivre une hospitalisation et une traversée du désert. Après un long silence médiatique, le quotidien catalan La Vanguardia l’a retrouvé dans son “exil” romain, où il travaille sur des recherches liées à l’histoire de l’Église. Cet homme hyperactif, qui se présente sur les réseaux sociaux comme « journaliste, présentateur de télévision, avocat, détective, relations publiques, écrivain et enseignant », a également tenté sa chance dans le monde de la chanson, et il est devenu capitaine dans l’armée espagnole. 

La Vanguardia, espagnol

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
Elisabeth IIespagnelibannigeria
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement