Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 18 avril |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Qu’est-ce que la palme du martyre ?

credit_FSI_2

© FSI

Les chrétiens tenant la palme du martyre.

Valdemar de Vaux - publié le 25/07/22

La palme est davantage associée à la plage si elle est en plastique, ou à Cannes si elle est en or. En quoi consiste celle des martyres, souvent représentée dans l’iconographie ? Explication.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Dans un beau développement sur le sens de la mort en régime chrétien, l’apôtre Paul s’exclame : « Ô Mort, où est ta victoire ? » (1Co 15, 55). Une question qui n’a pas fini de se poser à chacun : la mort est-elle le signe d’un échec ? L’avorton de Dieu continue : « Rendons grâce à Dieu qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ. Ainsi, mes frères bien-aimés, soyez fermes, soyez inébranlables, prenez une part toujours plus active à l’œuvre du Seigneur, car vous savez que, dans le Seigneur, la peine que vous vous donnez n’est pas perdue. » (1Co 15, 57-58).

Disciple du Christ ressuscité, Paul comprend que la mort n’est pas la fin de la vie, et donc son forfait, mais au contraire la voie d’accès à la vie éternelle. Mourir, pour peu que ce soit en union avec Jésus, c’est, avec lui, vaincre les ténèbres. Les premiers chrétiens ne s’y sont pas trompés. Dès les premières persécutions, à Jérusalem, les disciples du Christ persécutés sont considérés comme des vainqueurs. Par leur témoignage – traduction du mot grec « martyre » – ils montrent au grand jour la victoire de la vie sur la mort par la foi en Jésus ressuscité. 

Une religion de l’incarnation

Pour exprimer cela, parce que la religion chrétienne est celle de l’incarnation, un symbole aux diverses résonances : la palme. C’est elle qui, dans le monde juif, est agitée à Soukkot, lorsque le peuple hébreu célèbre le Messie sauveur. Une fête que le Seigneur a choisie pour son entrée dans Jérusalem, le jour des Rameaux. Ses disciples l’ont cru alors victorieux d’une forme d’oppression politique, ils comprendront plus tard que sa victoire était plus essentielle encore. Une palme enfin, dans cet univers antique des jeux, qui est l’attribut du vainqueur d’une épreuve et avec laquelle il fait son tour d’honneur dans le stade.

Leur stade fut celui de l’existence humaine, leur épreuve celle de la persécution, leur attribut la ferme confession de la foi. Entrés dans la vie éternelle, les martyres ont gagné, par les mérites du Christ, la palme de la victoire. Celle avec laquelle ils sont si souvent représentés dans l’iconographie.

Tags:
martyre
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement