Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 18 avril |
Aleteia logo
Tribunes
separateurCreated with Sketch.

C’est l’été, le temps pour parler à son père

OJCIEC I SYN

Rawpixel.com - Shutterstock

Jeanne Larghero - publié le 31/07/22

Parler à son père, un exercice parfois… délicat, difficile ? Et pourtant, nous avons tant de choses à lui dire ! C’est l’été, le bon moment pour se parler. La philosophe Jeanne Larghero se fait poète pour nous dire toutes les bonnes raisons de parler à son père.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Parce que c’est l’été, pas besoin de prendre rendez-vous.

Parce que c’est l’été, on est plus détendu et plus léger. 

Parce que c’est l’été, on peut mêler petits et grands sujets.

Parce que parler de tout et de rien, c’est déjà se parler. 

Parce qu’on n’a qu’un père, que c’est lui et pas un autre.

Parce qu’il a eu un père, il peut comprendre qu’on ait du mal à se parler.

Parce qu’il a eu un père, il sait que se parler fait du bien.

Parce que nos souvenirs communs ne sont pas forcément les mêmes, et tout cela fait notre histoire. 

Parce qu’il a eu un père, qui a eu un père, qui a eu un père,

parce qu’il a connu notre mère avant nous.

parce que son fils a eu un fils qui aura des fils après lui : 

parce qu’il n’y a pas que nous deux dans cette histoire.

Parce que parler, c’est écouter

Parce que parler, c’est écouter : on n’est jamais à l’abri de nouvelles découvertes.

Parce qu’il n’a pas tout réussi, et c’est ce qui nous rapproche.

Parce qu’il n’a pas tout raté, la preuve… on est là !

Parce qu’il ne peut pas s’empêcher de voir encore l’enfant dans l’adulte : pas besoin de s’énerver.

Parce qu’il verra toujours l’enfant dans l’adulte : avec lui on est jeune pour toujours.

Parce qu’on a besoin de pardonner pour avancer.

Parce qu’on a besoin de se faire pardonner pour avancer plus léger.

Parce qu’on ne sait pas tout. Ni lui, ni nous.

Parce qu’autant le faire avant qu’il ne soit complètement sourd.

Parce qu’autant le faire avant qu’il ne soit plus là.

Parce que s’il n’est plus là, ce n’est pas une raison pour ne plus lui parler.

Parce que dire « Notre Père… » c’est parler à son Père : on a le temps, c’est l’été.

Tags:
DieuPères
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement