Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Connaissez-vous les sept douleurs de saint Joseph ?

saint Joseph

Philippe Lissac / Godong

Musée d'art diocésain de Milan. Saint Joseph portant Jésus, Guido Reni (Bologne 1575-1642).

Anna Ashkova - publié le 29/08/22

Intimement liées à la dévotion aux sept joies de saint Joseph, les sept douleurs permettent une réflexion sur les occasions de sa vie terrestre qui lui ont fait du chagrin. Ces évènements bibliques ont forgé le saint époux de la Vierge Marie et lui ont permis de trouver par la suite une vraie joie.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Par son exemple d’obéissance et de fidélité silencieuse, saint Joseph est une figure essentielle du christianisme. Au fil des siècles, différentes dévotions lui furent consacrées, dont celle des sept dimanches. Cette dernière trouve ses origines dans l’histoire de deux moines franciscains. Une histoire rapportée dans les Annales de saint Joseph, un ouvrage du XIXè siècle, racontent que deux prêtres furent naufragés pendant trois jours et trois nuits au milieu d’une mer démontée. Ils invoquèrent la protection de saint Joseph. Celui-ci leur apparut et les ramena au rivage. Puis il leur conseilla de réciter le Notre Père et le Je vous salue Marie sept fois, en mémoire de ses sept allégresses et de ses sept douleurs, promettant sa protection à ceux qui embrasseraient cette pratique. 

Si les sept joies permettent une réflexion sur les occasions de sa vie terrestre qui lui ont permis de se réjouir, les sept douleurs évoquent les sept moments douloureux et pénibles par lesquels est passé le père adoptif de Jésus et nous aident à méditer nos propres difficultés pour mieux accueillir par la suite les moments de joie, à l’image de saint Joseph. 

Voici les sept douleurs de saint Joseph, inscrites dans le manuel de dévotion, Les Gloires de l’Église catholique :

Première douleurle doute

Le cœur de Joseph est douloureux parce qu’il pense qu’il doit quitter Marie qui est enceinte mais pas de lui. « Joseph son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret » (Mt 1,9).

Deuxième douleur La naissance de Jésus dans la pauvreté

« Et elle mit au monde son fils premier-né; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune » (Lc 2,7).

Troisième douleurLa circoncision

« Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception » (Lc 2, 21).

Quatrième douleurLa prophétie de Syméon

« Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère: « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction et toi, ton âme sera traversée d’un glaive –: ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre » (Lc 2, 34-35).

Cinquième douleurLa fuite en Égypte

Après leur départ, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit « Lève-toi; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. Joseph se leva; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte » (Mt 2,14).

Sixième douleurLe règne d’Arkélaüs

« Mais, apprenant qu’Arkélaüs régnait sur la Judée à la place de son père Hérode, il eut peur de s’y rendre. Averti en songe, il se retira dans la région de Galilée » (Mt 2,22).

Septième douleurLa disparition de Jésus

« Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher » (Lc 2,45).

Tags:
Saint Joseph
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement