Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 27 janvier |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Ce que la première homélie de Jean Paul Ier avait de si particulier

papież Jan Paweł I

Anefo / Nationaal Archief / Wikimedia Commons / CC0 1.0

Philip Kosloski - publié le 03/09/22

Jean Paul Ier, béatifié ce dimanche 4 septembre, n'a prononcé que deux homélies au cours de son court pontificat. Et il a commencé la première... en latin.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Jean Paul Ier est certainement parmi les papes les moins connus principalement en raison de son court règne (33 jours) en tant que pontife de l’Église catholique. Il n’a eu le temps de prononcer que deux homélies, l’une lors de l’inauguration de son ministère pétrinien et la seconde lors de la possession de la chaire de Saint-Pierre à Rome. Et fait intéressant, il a commencé sa première homélie en latin.

Après plusieurs minutes, il passa à l’italien et dit : « Nous avons commencé cette homélie en latin, car, comme on le sait, c’est la langue officielle de l’Église et c’est une manière évidente et efficace d’exprimer son universalité et son unité ». Ses paroles semblent faire écho au document de Vatican II, Sacrosanctum concilium, qui disposait : « La loi particulière restant en vigueur, l’usage de la langue latine doit être préservé dans les rites latins ».

Les documents pontificaux officiels sont généralement écrits ou traduits en latin, mais les homélies étaient très souvent prononcées en italien ou dans la langue locale (si le pape était en voyage). C’est pourquoi il est surprenant que Jean Paul Ier ait prononcé plusieurs paragraphes en latin dans sa première homélie en tant que pape. Le latin continue d’être utilisé au Vatican et reste la langue officielle du rite romain de l’Église catholique.

Tags:
Béatification et canonisationPape Jean Paul Ier
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale