Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 27 janvier |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : À Stuttgart, des laïcs vont pouvoir baptiser

Article réservé aux membres Aleteia Premium
BAPTÊME, BÉBÉ

© Antonio Gravante - Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - publié le 14/10/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Vendredi 14 octobre 2022

1 – À Stuttgart, des laïcs vont pouvoir baptiser
2 – Le retour du débat sur la retraite obligatoire des papes
3 – La relation entre la Chine et l’Église vue à travers l’éducation et l’inculturation
4 – Synode : l’Église à l’écoute, un événement sans précédent
5 – Les évêques de Nouvelle-Zélande demandent d’accueillir la diversité sexuelle dans l’enseignement catholique

1À Stuttgart, des laïcs vont pouvoir baptiser

À partir du 1er novembre, sur décret de l’évêque Mgr Gerhard Fürst, il sera possible à un laïc de baptiser dans le diocèse de Rottenburg-Stuttgart. Une décision prise après une demande de la population, a argumenté son évêque auxiliaire, Mgr Matthaüs Karrer, qui a expliqué que les familles du Wurtemberg avaient demandé à pouvoir célébrer des baptêmes « individuels, personnels et familiaux ». Il affirme aussi que ce règlement est conforme au droit canonique et aux résolutions adoptées par le chemin synodal allemand. Ce dernier s’interroge sur la façon de répondre à trois grands défis pour l’Église en Allemagne, dont l’un est la pénurie criante de prêtres.

Seuls des théologiens pourront se charger de ce sacrement, mais cela ne pourrait être qu’un début, puisque la représentante des théologiens laïcs travaillant dans la pastorale a réclamé qu’il leur soit possible de dispenser l’onction des malades et le sacrement du mariage. Elle envisage aussi de pouvoir célébrer le sacrement de confirmation. L’inhumation, qui n’est pas un sacrement, est prise en charge par des théologiens laïcs depuis des années. Le diocèse de Stuttgart n’est pas le premier à faire ce choix d’autoriser les laïcs à baptiser : le diocèse d’Essen l’a déjà autorisé au printemps dernier. Si la procédure semble générer un large soutien, elle ne fait cependant pas l’unanimité en Allemagne, plusieurs théologiens contestant la légitimité d’un laïc à dispenser un sacrement de façon institutionnelle. 

Katholisch.de, allemand

2Le retour du débat sur la retraite obligatoire des papes

À l’occasion des 60 ans du Concile, Crux se fait l’écho des voix qui suggèrent de limiter la durée du mandat d’un pape. La règle de l’âge obligatoire de la retraite pour les évêques, édictée durant le Concile Vatican II (décret Christus Dominus), a été imposée pour la première fois en 1966. Et un an après le concile, Paul VI a publié sa lettre apostolique Ecclesiae Sanctae, ou « [gouvernement] de la Sainte Église », qui fixait à 75 ans l’âge de la retraite pour les évêques catholiques du monde entier. Quatre ans plus tard, en 1970, Paul VI a publié un décret similaire intitulé Ingravescentem Aetatem, ou « Avancement en âge », appliquant aux cardinaux l’âge de la retraite obligatoire de 75 ans et établissant la règle selon laquelle seuls les cardinaux n’ayant pas atteint l’âge de 80 ans peuvent participer à un conclave. Ces règles sont toujours en vigueur à ce jour, mais le pape François a procédé à certains ajustements en 2014, en stipulant dans un rescrit papal que, plutôt que d' »inviter » les prélats à présenter leur démission, ce qui était le langage utilisé par Paul VI, les cardinaux chefs de tous les bureaux de la Curie romaine « sont tenus » de présenter leur démission lorsqu’ils atteignent l’âge de 75 ans.

Il est à noter qu’il n’y a pas d’âge de retraite obligatoire pour les papes, puisqu’ils occupent le poste à vie une fois élus. Interrogé sur la possibilité de fixer l’âge de la retraite papale à 80 ans, lorsque les cardinaux perdent leur droit de vote au conclave, lors d’une interview de 2015 avec Valentina Alazraki de la chaîne de télévision mexicaine Televisa, le pape François a exprimé son scepticisme. « On pourrait l’imaginer, mais l’idée de fixer une limite d’âge ne me séduit pas, car je crois que la papauté comporte un élément d’autorité finale. C’est une grâce spéciale », a-t-il déclaré. Si la capacité physique et mentale de gouvernement d’un pape peut être remise en cause, cependant lui seul peut décider de sa renonciation ou d’un âge de retraite papale obligatoire. Mais il ne semble pas que le pape François soit celui qui s’en chargera, conclut le média américain. 

Crux, anglais 

3ET AUSSI DANS LA PRESSE INTERNATIONALE…

La relation entre la Chine et l’Église catholique vue à travers l’éducation et l’inculturation

Un entretien avec le prêtre chercheur jésuite You Guo Jiang, enseignant au Boston College, révèle les contours et la forme de l’engagement chinois envers le christianisme. 

La Civiltà cattolica, italien

Synode : l’Église à l’écoute, un événement sans précédent

Entre écoute, peurs, attentes, critiques, où en est-on du Synode ? « Le synode a ouvert un espace dans lequel des questions litigieuses sont abordées », estime le vaticaniste Christopher Lamb. 

The Tablet, anglais

Les évêques de Nouvelle-Zélande demandent d’accueillir la diversité sexuelle dans l’enseignement catholique. 

Dans une directive, les évêques de Nouvelle-Zélande recommandent aux établissements scolaires catholiques de faire preuve de « compassion », « respect » et « sensibilité » envers les élèves LGBT.

La Croix Africa, français

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
ChineNouvelle-Zélanderetraite
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale