Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 03 octobre |
Saint Aristide
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Le Carême avec Aleteia : le Seigneur te pardonne

Le_Seigneur_te_pardonne.jpg

Canva Pro

La rédaction d'Aleteia - publié le 05/03/23

Le Carême avec Aleteia, c'est sept étapes pour contempler et accueillir l'amour du Seigneur. Cette semaine, écoutons Agnès de Lamarzelle qui nous invite à se laisser approcher par le Christ et méditons un extrait du Journal de sainte Faustine où les paroles du Christ clament son immense miséricorde pour les pécheurs.

40 jours ne sont pas de trop pour découvrir combien Dieu nous aime ! Car cela va bien au-delà de ce que l’on peut imaginer humainement. Aleteia invite à vivre ce Carême en contemplant l’amour que le Seigneur nous porte et combien nous sommes précieux à ses yeux. Une invitation à se mettre en route pour essayer d’accueillir et de répondre à cet immense mystère.

la suite aprés cette publicité

Cette semaine, laissons-nous approcher par le Christ, par sa lumière pour, comme la Samaritaine, lui confier tout ce que nous sommes et le laisser nous relever. Le Journal de sainte Faustine est en cela une aide précieuse : le Christ lui-même nous invite à venir chercher auprès de lui la consolation et à bénéficier de son infinie miséricorde. Enfin, prier le psaume 102, c’est se rappeler que le Seigneur pardonne toutes les offenses.

la suite aprés cette publicité

Retrouvez chaque semaine cette proposition
directement dans votre boite email 

la suite aprés cette publicité

video

Le Seigneur pardonne et libère

Agnès de Lamarzelle, bibliste, consacrée de l’Emmanuel et enseignante au collège des Bernardins, nous invite à découvrit que si on se laisse approcher par Jésus, comme la Samaritaine, on peut faire l’expérience d’accueillir la lumière de Dieu et de le laisser nous relever et nous sauver.

la suite aprés cette publicité

méditation

Qu’aucune âme n’ait peur

« Ma fille, parle au monde entier de mon inconcevable miséricorde […] Qu’aucune âme n’ait peur de s’approcher de moi, même si ses péchés sont comme l’écarlate. Ma miséricorde est si grande que pendant toute l’éternité, aucun esprit ni humain ni angélique ne saurait approfondir tout ce qui est sorti des profondeurs de ma miséricorde.

Sache, ma fille, que mon cœur est la miséricorde même. De cet océan de miséricorde, les grâces se répandent sur le monde entier. Aucune âme qui s’est approchée de moi, ne m’a quitté sans consolation. Toute misère sombre dans ma miséricorde, et toute grâce jaillit de cette source – salvatrice et sanctifiante.

Que les plus grands pécheurs mettent leur espoir en ma miséricorde. Ils ont droit avant tous les autres, à la confiance en l’abîme de ma miséricorde. Ma fille, écris sur la miséricorde pour les âmes tourmentées. Les âmes qui s’adressent à ma miséricorde me réjouissent. À de telles âmes, j’accorde des grâces bien au-dessus de leurs désirs. Je ne peux punir même le plus grand pécheur s’il invoque ma pitié, mais je l’excuse en mon insondable et inconcevable miséricorde. Écris : Avant de venir comme Juge équitable, j’ouvre d’abord toutes grandes les portes de ma miséricorde. Qui ne veut pas passer par la porte de ma miséricorde, doit passer par la porte de ma justice […]

la suite aprés cette publicité

Dis aux âmes où elles doivent chercher la consolation, c’est au tribunal de la miséricorde.

Mon cœur déborde d’une grande miséricorde pour les âmes et particulièrement pour les pauvres pécheurs. Si elles pouvaient comprendre que je suis pour elles le meilleur Père, que c’est pour elles que le sang et l’eau ont jailli de mon cœur comme d’une source débordante de miséricorde ; pour elles je demeure dans le tabernacle, comme Roi de miséricorde je désire combler les âmes de grâces, mais elles ne veulent pas les accepter. 

la suite aprés cette publicité

Écris, parle de ma miséricorde. Dis aux âmes où elles doivent chercher la consolation, c’est au tribunal de la miséricorde ; c’est là qu’ont lieu les plus grands miracles qui se renouvellent sans cesse. Point n’est besoin, pour obtenir ce miracle de faire de lointains pèlerinages, ni de faire étalage d’un quelconque cérémonial, mais il suffit de se jeter avec foi aux pieds de celui qui tient ma place, de lui dire sa misère et le miracle de la miséricorde divine se manifestera dans toute sa plénitude. »

Sainte Faustine, Petit Journal.

prière

Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très saint, tout mon être ! 
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n’oublie aucun de ses bienfaits !

Car il pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie ;
il réclame ta vie à la tombe
et te couronne d’amour et de tendresse ;
il comble de biens tes vieux jours :
tu renouvelles, comme l’aigle, ta jeunesse.

Le Seigneur fait œuvre de justice,
il défend le droit des opprimés.
Il révèle ses desseins à Moïse,
aux enfants d’Israël ses hauts faits.

Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour ;
il n’est pas pour toujours en procès,
ne maintient pas sans fin ses reproches ;
il n’agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offenses.

Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint ;
aussi loin qu’est l’orient de l’occident,
il met loin de nous nos péchés ;
comme la tendresse du père pour ses fils,
la tendresse du Seigneur pour qui le craint.

Psaume 102

la suite aprés cette publicité

3 pistes

pour avancer personnellement

1/ Quel point me touche particulièrement dans le texte ou la vidéo ?

2/ Je définis un point sur lequel j’appuie ma prière, pour me présenter au Christ tel que je suis.

3/ Je définis une action que je peux mettre en place, un point de progrès déjà identifié.

Pour en savoir plus

Ce parcours est proposé par formation-catholique.fr, initiative à laquelle sont associés Magnificat, Famille Chrétienne, Mame et Aleteia. Vous pouvez vous inscrire à ce parcours de Carême et recevoir chaque semaine par e-mail une étape du parcours avec une courte vidéo, un texte et une prière, ainsi que trois pistes pour méditer et avancer.
Tags:
Carême
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement