Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

L’Annonciation de Lorenzo Monaco, or et couleurs à la gloire de Dieu

lorenzo-monaco-annonciation

Thomon, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

L'Annonciation de Lorenzo Monaco,

Sophie Roubertie - publié le 24/03/23

Moine, peintre et enlumineur italien Lorenzo Monaco (1370 - 1424), qui fut également le maître de Fra Angelico, offre dans une tempera et or sur bois une version élégante et pleine de douceur de l’Annonciation. Une œuvre d’or et de couleurs.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Conservée dans la collection Alana à Newark (États-Unis), la tempera et or sur bois peinte vers 1420 représentant l’Annonciation de Lorenzo Monaco (1370 – 1424) ne laisse pas indifférent. Marie est assise sur un banc, sa main gauche retenant un livre ouvert à la page d’un psaume. Elle le retient à peine, semble presque le laisser tomber.

À genoux, les mains croisées sur le cœur en signe d’humilité, les yeux baissés devant celle qui va devenir la mère de Dieu, l’ange Gabriel vient annoncer à Marie qu’elle serait la mère du Sauveur : « Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. » (Lc 1, 31)

L’ange est peint sur un fond d’or rappelant son monde divin, alors que Marie est présentée devant un mur, dont l’arrondi forme une niche, comme destinée à recevoir une statue. Cet élément d’architecture figure sa chambre. Le cadre de bois évoque la même structure, un arc entre deux colonnes. Entre les deux, un lys blanc, symbole de pureté. Les trois branches représentent la virginité de Marie avant, pendant et après la conception de Jésus. « L’Esprit Saint viendra sur toi » (Lc 1, 35) rapporte l’évangéliste Luc, et cette parole est traduite par la colombe qui apparait au-dessus du vase.

D’un geste pudique et délicat, Marie penche légèrement la tête, la main levée en un mouvement de surprise devant l’apparition du messager céleste, justifiant les paroles rassurantes de l’ange, « Sois sans crainte, Marie » (Lc 1, 30). Son visage est simple et doux. Tourné vers nous, son visage donne à la Vierge une dimension de proximité avec le fidèle.

La palette est somptueuse, les couleurs, éclatantes. C’est un arc-en-ciel de couleurs que nous propose Lorenzo Monaco sur les ailes de l’ange, subtiles dégradés de bleus et de roses, tranchant avec différentes nuances de verts et de jaunes. Les deux personnages portent une tunique rose. Le manteau de la Vierge, très sombre, est bordé de fils d’or et doublé d’une étoffe orange très lumineuse.

L’artiste, moine bénédictin, dont le nom signifie « Laurent le moine », est connu comme miniaturiste, activité qu’il a menée, comme la peinture sur bois, dans son couvent de Florence.

Tags:
AnnonciationArtsPeintureVierge Marie
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement