Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 04 février |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Les fumées de la Sixtine plus modernes qu’il n’y parait

Chiara Santomiero - publié le 13/03/13

Le père Lombardi révèle le « secret » de leur savante composition

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Perchlorate de potassium, anthracène et souffre pour la fumée noire, chlorate de potassium, lactose et poix noir (colophane) pour la fumée blanche : la composition chimique des fumées qui donnent le signal du résultat négatif ou positif de l’élection du nouveau pape enfin révélée !

Lors d’un nouveau briefing avec les 5.600 journalistes accrédités près le Saint-Siège, le père Federico Lombardi, en racontant  la « petite histoire » du procédé des fumées  a quelque peu désamorcé la tension de leur attente après quatre tentatives échouées des 115 cardinaux à  trouver celui qui, parmi eux, pourrait prendre la relève de Benoît XVI et coiffer la tiare du 265ème successeur de saint Pierre.

On explique aux journalistes que la fumée est déclenchée par une cartouche cylindrique de 25 cm qui est glissée à l’intérieur du plus moderne des deux poêles installés dans la chapelle. La cartouche renferme cinq charges chimiques qui partent l’une après l’autre, actionnées par un dispositif électronique. Chacune de ces charges dure une minute.  Donc la fumée dure en tout 7 minutes ½ environ. 

« Non, cela n’a ni abimé les fresques de Michel-Ange ni porté atteinte à la santé des cardinaux qui ont quitté ce matin la Maison Marthe de bonne humeur pour se rendre à la Sixtine», a garanti ironiquement le père Lombardi aux journalistes, en ajoutant : «  la rapidité avec laquelle les cardinaux ont voté ce matin prouve que tout le monde se porte bien » : deux votes en deux heures et la fumée noire avant l’heure prévue, midi.

« La procédure des « infirmari » (c’est-à-dire les cardinaux qui, selon la constitution Universi Dominici Gregis, sont chargés de ramasser les votes des électeurs malades en dehors de la Sixtine) demanderait plus de temps, j’estime donc qu’ils sont tous dans la Chapelle »).

A propos de santé, le pape émérite aussi va bien, a rapporté Mgr Georg Ganswein, le préfet de la Maison pontificale qui est aussi son secrétaire particulier.

Benoît XVI, a poursuivi pour sa part le père Lombardi, suit avec attention et participation spirituelle les événements de ces journées ».  Selon ses informations, « il ne sera pas présent à la Messe inaugurale du nouveau pontificat ».

A la question d’un journaliste « cette célébration pourrait-elle avoir lieu le 19 mars, jour de la saint Joseph, patron de l’Eglise ? », le porte-parole a répondu : « C’est très possible ».

Donc pour le moment il y a eu trois scrutins qui n’ont pas atteint la majorité des 2/3 des votes  requis pour l’élection du nouveau pape: «  nous nous y attendions plus ou moins », a commenté Federico Lombardi : je crois que personne n’imaginait voir une fumée blanche dès hier soir et les gens sont repartis tranquillement, pas trop déçus ».

«  Au XXème siècle – a-t-il rappelé –  c’est seulement pour Pie XII que le résultat a été positif au bout de trois scrutins, tous les autres ont été lus plus tard: Ceci n’est pas le signe d’une division entre les cardinaux, mais relève d’un processus normal dans le travail de discernement des pères ». 

« Nous vivons un moment extrêmement beau et intense, a commenté par ailleurs le porte-parole, et nous sommes entrés dans une phase décisive ouverte par Benoît XVI il y a à peu près un mois ». « Nous sentons monter l’émotion et l’attente, a-t-il ajouté, tous les gens, beaucoup plus nombreux que prévus sur la place Saint-Pierre, ont les yeux levés vers la cheminée de la Chapelle Sixtine, dans une atmosphère sereine et joyeuse ».

« Cet après-midi, a conclu le père Lombardi en saluant les journalistes, « nous savons tous ce que nous devons faire : attendre… »

Tags:
conclave
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale