Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 25 février |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Rentrée : la théorie du genre ne fait pas l’école buissonnière

xnhrdgi11l-tl9lcr469zgax028tv6p7bdmw_i36jsj9apmxvqqmxh56hxniry2ttjku1wz8fsoknuqnnaghghl-yb0.jpg

Sophie le Pivain - publié le 04/09/13

Les défenseurs de l’altérité sexuelle ne croient pas une seule seconde que le gouvernement renonce à la « théorie du genre » : à leurs yeux, elle inspire bel et bien la pensée officielle.

« La théorie du genre n’existe pas, c’est encore un artefact intellectuel pour créer des polémiques », a déclaré le 3 septembre Vincent Peillon, ministre de  l’Education Nationale, sur  France Inter (à 116’).

Des  propos tout de suite suivis de l’annonce par le ministre des mesures destinées à promouvoir « l’égalité des sexes » en cette année scolaire : « Il y a des discriminations très fortes entre les garçons et les filles. Par des stéréotypes qu’on a dans les esprits. Nous avons mis en place un certain nombre de protocoles pour faire que la question de l’égalité filles /garçons soit quelque chose de réel dans notre pays. »

Toujours sur le pied de guerre depuis les débats de l’année dernière, les défenseurs de l’altérité sexuelle pointent malgré tout du doigt, derrière le discours du gouvernement, la fameuse  « théorie du genre ».

A commencer par les Associations Familiales Catholiques (AFC). Celles-ci proposent un tract téléchargeable, répondant aux questions les plus courantes sur la  « notion de genre » en question. En effet, argue l’association sur son site, « si le mot « Genre » n’est pas dans la loi de refondation de l’école, cette perspective inspire, à la rentrée 2013, plusieurs initiatives et évolutions dans le cadre scolaire. Elles sont à considérer comme autant d’actions pour atteindre l’objectif de « changer les mentalités en s’appuyant sur la jeunesse ».

Sur son site Internet, Radio-Notre-Dame relève cette ambigüité du gouvernement sur cette question, en reprenant plusieurs vidéos qui montrent des membres du gouvernement s’inspirant de cette théorie, ou, comme Najat Vallaud-Belkacem, ministre du droit des femmes et porte-parole  du gouvernement visitant une crèche expérimentale.

« Quoi qu’en dise Vincent Peillon », ajoute le site, « les programmes scolaires ont bien été modifiés. Et ici et là commencent à fleurir des livres sur le sujet, destiné au public le plus jeune. « Papa porte une robe », « Tango a deux papas », « Familles arc-en-ciel ». Un extrait : « Que veut dire se décider ? Tu te décides pour ton goûter, tu te décides entre fille et garçon ». Tous ces livres sont disponibles sur Internet… »

Enfin, pour lutter contre la « diffusion subreptice» de cette théorie à l’école, la Manif pour Tous avait promis de frapper un grand coup à la rentrée. La voilà qui « encourage les parents d’élèves à créer des «comités de vigilance» dans tous les établissements scolaires », rapporte Le Figaro. Les objectifs seront les suivants : « récolter des informations, faire de la pédagogie et favoriser le dialogue avec les associations de parents et les élus, » explique l’un des responsables, qui se dit très confiant quant à la mobilisation des parents d’élèves.

Tags:
gendergenreRentrée scolaire
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement